Confessions d’une glitter addict – Diglee

Etre une fille, c’est vraiment une aventure. Surtout quand on adore la mode, les paillettes, les séries… Pas de repos pour les femmes survoltés et énergiques.

Il faut s’accepter même quand est quelqu’un d’un peu décalé. D’ailleurs, n’est-ce pas pour cela que nos amis nous aiment? Alors autant assumer son amour des paillettes, des couleurs, de l’exubérance. Ce n’est pas ce que fait tout le monde. Tant pis pour eux. Diglee assume son grain de folie et a décidé de le partager dans sa bande dessinée très personnelle. Ainsi nous sommes à ces côtés dans ces interrogations sur son célibat, sa passion pour son adorable félin, ses fantasmes autour d’Eric Northman, le méchant vampire dans « True blood » ou encore son admiration pour Julien Doré. A côté des cours, il ne faut pas oublier ce qui met du baume au cœur comme passer du temps avec notre famille, nos amies et nos potes. Forcément dans ces moments, il se passe toujours des choses improbables comme le pote qui ne sait pas tenir sa langue « elle adore se faire biffler » ou qui lui fait remarquer qu’elle n’a pas changé de tenue en deux jours. Des moments de honte qui au final prête à rire. Le quotidien est rempli de surprises qui mettent du piment dans la vie.

Diglee a fait ces débuts sur internet où elle publiait ces déboires d’étudiante de l’école Emile Cohl. Doucement, elle a su trouvé son public qui se retrouvait dans sa douce folie et son enthousiasme. Marabout lui a proposé de publier ces aventures dans « Confessions d’une glitter addict » et « Autobiographie d’une fille gaga ». De nouvelles lectrices ont été conquises par son travail avec son trait dynamique et frais. Même si la terminologie bd pour nana semble un peu restrictive. Il faut quand même être honnête et dire que cette bd s’adresse plus à des femmes. Certaines se reconnaîtront dans plus d’une situation. Mais les hommes peuvent bien entendu se faire plaisir en tournant les pages. Après tout, il reste encore pour le moment la majorité des lecteurs de 9ème art. L’artiste ose avec beaucoup d’humour mettre sa vie en avant avec beaucoup de dérision et d’humour. Surtout que du point de vue graphique, on se régale de sa précision de sa capacité à changer et nuancer ses dessins. Un livre à partager entre copine. Et surtout une mise en bouche pour découvrir le travail de Diglee qui a bien évolué et s’est affirmé.

Envie de vous détendre en suivant le quotidien d’une « Glitter addict », ne passez pas votre chemin. Vous avez trouvé de quoi vous faire sourire.

Retrouvez Diglee sur son site

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s