Anxiété chérie – Alberto Montt

L’anxiété est une compagne de tous les jours qui n’est pas des plus agréables. Elle sait comment s’insinuer dans le quotidien pour le mal être de chacun. Que diriez-vous d’aller la rencontrer?

Qui n’a jamais un jour connu l’anxiété? L’attente des résultats d’un examen, une grossesse, une chose qui pousse sur le corps, une nouvelle relation amoureuse… tout est prétexte à une activité intense de son esprit. L’anxiété a toujours tendance à voir le côté obscur des choses. Elle insinue l’échec, la bêtise, la laideur… dans chaque recoin du doute. Parfois, elle vient juste lors d’une occasion importante et plus souvent, c’est une compagne du quotidien étouffante. Les nuits se remplissent d’insomnies, les journées de maux de ventre allant jusqu’à la constipation. Notre cerveau devient devient juste capable de petites phrases blessantes qui détruisent toute confiance en soi. Un chemin semé d’embûche pour le plus grand plaisir de l’anxiété.

PNG - 595.6 ko

Alberto Montt ne manque certainement pas d’humour. L’anxiété devient visite sous la forme d’une boule rouge avec des picots et sa dangerosité devient visible. Il donne vie à une idée complexe qui créé de nombreux troubles chez les humains. L’image avec ce personnage qui s’assoit sur l’humain pour l’empêcher de dormir ou qui vient le réveiller en pleine nuit afin de cogiter sur le sujet important qu’il doit aborder la journée. Qui n’a jamais vécu ce genre de situation? Le strip est simple et d’une très grande efficacité. Chacun peut comprendre son ressenti juste en un regard. L’exercice est tout de même risqué et audacieux en abordant un concept psychologique en quelques cases. Mais le résultat est probant et très drôle. Le scénariste dessinateur alterne de scènes banales du quotidien comme une soirée entre ami, un rendez-vous amoureux, une visite médicale et d’autres plus professionnels avec lui qui demande à Amélia Earhart si elle a pensé à faire le plein avant de partir? ou à Christophe Collomb : « Si tu te plantes et qu’elle est plate… On va passer par-dessus bord? ». La peur irrationnelle est permanente partout d’autant plus dans une société du paraître comme la nôtre. Est-ce l’on peut aimer quelqu’un de laid? Est-ce que l’on peut aimer quelqu’un de pauvre? Et le regard que chacun pose sur soi est souvent très critique et voit des défauts/imperfection qui n’existent pas vraiment. Ces dessins les soulignent avec beaucoup d’intelligence l’absurdité de certaines remarques que l’on peut se faire. L’ouvrage étant récent, on trouve des références au Coronavirus qui a de grandes ressemblances avec Mme Anxiété. Est-ce un pur hasard? Surement pas ce qui n’empêche en rien de rire et aussi de s’interroger de ces démons.

Un petit livre à mettre entre toutes les mains car chacun a connu à un moment dans sa vie du doute. L’anxiété une amie comme on voudrait s’en débarrasser. Et si pour cela il fallait par commence à en rire?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s