« Notre ami l’atome, un siècle de radioactivité » – Arte

Une fois que l’on a découvert le pouvoir de l’atome, on s’est rendu compte de ces possibilités. Pour savoir tout ce qui est possible de faire, rien de tel que d’analyser, d’explorer et surtout essayer. De l’exploration médicale à la destruction humaine, le futur se fabrique.

 

 

 

 

 

Au début du 20ème siècle, le couple Curie et Henri Becquerel découvrent le radium et de nombreuses fonctions. Dont la capacité de briller dans le noir ce qui permet de voir l’heure en pleine nuit. Des femmes peignent minutieusement des aiguilles. Cela a a donné vie au scandale des Radium Girls dans les années 1920. Mais cela n’était que le BA-BA des essais du nucléaires. Que cela soit les tests à Bikini empoisonnant aussi bien les gens que les poissons et d’autres tests toujours dans la course pour limiter la montée du communisme. Les bombes à Nagasaki et Hiroshima ont permis ainsi aux américains de pouvoir venir sur site après pour analyser les dommages corporels des gens. Ce n’est pas hôpital qui a été fait mais un centre de recherche. Aucune considération pour tous ces gens qui ont souffert que l’on a pris juste pour des cobayes.

Bien entendu, on ne peut pas passer à côté de la catastrophe de Tchernobyl de 1986 qui a détruit tellement de vie, encore de nos jours. Même de nos jours, le site reste toujours sous grande surveillance. Aujourd’hui, les victimes de Fukushima sont engagées dans des procès contre Tepco, la compagnie qui exploitait la centrale. On y trouve même dans les plaignants des soldats américains du porte-avions Ronald-Reagan, exposés au nuage radioactif. Néanmoins, l’armée dit qu’il ni a aucun danger. Mais la vie n’a pas repris à côté de la centrale avec des gens malades. Des centaines de cuves stockent de l’eau contaminée le million de tonnes d’eau qui sera normalement rejetée dans la mer en 2022, c’est à dire demain. Est-ce que cela va nuire à l’industrie de la pêche? Les autorités disent que non. 

Ce qui surprend dans ce documentaire est le montage qui n’est pas chronologique et ne parle pas des essais français. On peut s’interroger sur ce choix d’autant plus qu’il y a différents chapitres. Toutefois, l’investigation intrigue et nous interroge. On a envie d’en savoir plus pour mieux comprendre l’ensemble des informations communiqués. Mais une certitude en ressort, le nucléaire est dangereux et l’est d’autant plus quand derrière il y a le profit et des enjeux géo-politiques.

 

 

Conseille de lire la bd : « Radium girl » de Cy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s