Artiste – Un chef d’exception – Tome 2 – Taro Samoyed

Un jour Gilbert, tu seras un homme. Mais pas encore tout de suite, car il faut arrêter de se comporter comme un petit garçon pour devenir un vrai chef. Peut-il y arriver ?

Depuis qu’il a été embauché par le chef Maigret, Gilbert doit faire face à un flot de bouleversement. Déjà, il a trouvé un appartement qu’il ne sait pas aménager. Il n’a pas l’habitude d’être dans un lieu pour faire autre chose que dormir en dehors du travail. En plus, il doit sympathiser avec la propriétaire, le chat et les voisins. Un défi pour phobique social. Mais par chance, on ne lui pas le choix de s’ouvrir aux autres. Au fur et à mesure, il se rend compte que c’est une vraie chance. Face à la frustration d’un dressage original, son voisin le peintre lui apprend à regarder les choses autrement. Une petite visite au Louvre s’impose pour changer son point de vue. Grâce aux autres, il s’ouvre un peu plus au monde. Au restaurant, ce n’est pas encore gagner car face à ces talentueux collègues, il se sent tout petit. Le courage manque encore. Arrivera-t-il à le conquérir ?

Taro Samoyed s’amuse beaucoup avec son histoire. On sent le plaisir à imaginer la vie d’un cuisinier à Paris avec son champ des possibles. Notre héros donne l’impression d’être un touriste dans la capitale alors qu’il ne le devrait pas. Il insiste beaucoup sur les vendeurs ambulants qui vendent des tours Eiffel. Alors ils ne sont pas partout et il suffit de dire non et de continuer son chemin. Il y a toujours des pigeons pour enrichir le marché noir du souvenir made in China. Mais Gilbert est un faible, un couard, un timide qui ne sait pas dire non. Il possède une boîte de tour Eiffel à 5€. Est-ce vraiment possible ? En tout cas le mangaka partage ce souvenir qui a dû lui faire forte impression. Une bonne excuse pour accentuer ce tome sur la psychologie de son personnage central qui malgré un don exceptionnel manque de confiance en lui. On hésite à savoir s’il souffre d’une pathologie ou s’il est vraiment bête. La réponse est surement entre les deux. Ce côté trop timide à tendance à énerver un peu. Heureusement que sa confiance augmente au contact des autres. On sait qu’à la fin de la série, il deviendra quelqu’un d’assuré qui réussira dans la vie. Pour l’instant, on observe encore le bébé poussin qui apprend à marcher.

Un manga sympathique qui change les idées et incite à faire un peu la popote.

Une réflexion sur “Artiste – Un chef d’exception – Tome 2 – Taro Samoyed

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s