Blue Giant – Tome 1 – Shinichi Ishizuka

Quand vous découvrez votre passion, vous suivez le chemin qui vous permettra d’être heureux. Même si c’est la musique et plus particulièrement le jazz. C’est le cas de Dai, que diriez-vous de le rencontrer?

Obligé d’aller au lycée mais pas obligé d’écouter et d’être attentif. Dai fait le minimum sauf au basket où il se donne totalement. La fin d’année arrive à grand pas et il va falloir faire des choix d’avenir. Presque tous vont partir à l’université et ainsi devenir médecin ou autre comme leur père. Dai, lui a une autre idée en tête surtout depuis qu’il a entendu du jazz. Maintenant, il écoute des albums, découvre les grands artistes et va écouter des lives régulièrement. Surtout, il a rencontré un instrument de musique : le saxophone. Chaque jour, il s’entraîne en y mettant toute sa force, sa passion et sa colère. D’ailleurs, il en use des hanches à force de s’exercer. Grâce à des échanges avec le patron du magasin de musique, une opportunité s’offre à lui. Il va pouvoir jouer avec des pros pour un live. La peur et l’excitation le bouleverse cela n’alternera pas le bonheur d’être sur scène. En effet, il a du partir suite à la plainte d’un client car il jouait trop fort. Seulement voilà, plus d’un ont senti le potentiel incroyable de l’artiste en devenir. C’est ici qu’a commencé le surprenant destin de Dai.

En un clin d’oeil, on voit tout de suite à la couverture, l’univers dans lequel on veut nous emmener. Déjà, on voit le personnage principal qui joue du saxophone qui est un clin d’oeil à l’album « Bird » de Charlie Parker. On sait que l’on va être emmené dans le monde du jazz. Un choix très audacieux pour Shinichi Ishizuka. Le jazz n’est pas un genre très répandu au Japon même s’il y a quelques bars où l’on peut en entendre. Le mangaka montre la difficulté de décrire le genre surtout lorsqu’on joue en impro. Et aussi le travail et l’implication que cela demande. C’est une musique de passionnés, de gens déterminés qui se donnent corps et âme. Le personnage Dai va devoir apprendre à devenir un homme comme un musicien de talent. On sait qu’il va réussir puisqu’on assiste à une forme de rétrospective. Aucun doute que ce premier tome appel à une série passionnante qui donne envie d’écouter John Coltrane, Miles Davis, Duke Ellington…

Une belle ode au jazz qui saura plaire autant aux mélomanes qu’aux néophytes.

 

L’avis de Pativore : « Cette série plaira assurément aux amateurs de jazz mais aussi aux amateurs de musique en général et bien sûr aux amoureux de très beaux mangas. »

3 réflexions sur “Blue Giant – Tome 1 – Shinichi Ishizuka

  1. Contente que tu l’aie lu et qu’il t’ait plu 🙂 Je vais rajouter ton lien 😉
    Tu ne le mets pas dans le Challenge lecture 2021 ? Il entre pourtant dans les les catégories 12 (un livre d’un auteur japonais), 31 (un livre ayant comme thème principal la musique), 33 (un livre dont le personnage principal pratique un sport) et 39 (un livre dont le titre est dans une langue étrangère) 😉

    • C’était un vrai hasard que je l’emprunte à la média et que tu publies ta chronique. J’ai fait remonter le manga dans la pile. J’ai la suite en plus. Toi aussi?
      Pour le challenge lecture je ne vais pas mettre de bd et manga sinon cela va aller trop vite. Je vais mettre uniquement des romans, des essaies, des livres jeunesse… Je me mets une complication 🙂

  2. Pingback: Blue Giant 1 de Shinichi Ishizuka – PatiVore

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s