Buffy contre les vampires – Tome 3 – La lune des coyotes – John Vornholt

Les vampires sont-ils les seuls à peupler Sunnydale ? Après tout c’est un lieu qui attire globalement les forces du mal. La présence de coyotes dans la ville va donner très vite la réponse.

Quel plaisir de profiter tranquillement des vacances. La rentrée des classes arrive toujours trop vite. Du moins, c’est ce que pense Buffy et Alex. Willow par contre a hâte de retrouver ces enseignants. L’école lui manque trop. Du moins, c’était avant l’arrivée de la fête foraine. Lorsque tous les trois traînent entre manèges et stands de nourriture, Alex se fait alpaguer par une attirante foraine qui lui donne rendez-vous. Willow aussi se fait séduire par un charmant jeune homme. Buffy a un mauvais pressentiment. Quelque chose lui dit que cela est en lien avec ces coyotes qui traînent dans la rue. Elle essaie de prévenir ces amis mais bon, rien n’y fait. Surtout Alex qui n’écoute que ses hormones en folie qui lui susurrent à l’oreille : sexe. Pour essayer de les aider, notre tueuse hors pair va faire sa petite enquête. Le résultat lui voudra bien des morsures. Elle se fera même kidnappée pour éviter qu’elle leur nuise. Quelle chance d’avoir un allié dans la déconvenue. Il se trouve que le chef n’apprécie pas le projet de ces congénères. Ils veulent ressusciter l’un de leur ancêtre grâce à qui tout cela est possible. Cet homme fort est cruel et sans pitié, d’ailleurs, c’est pour cela qu’il lui avait tirer une balle en argent qui l’acheva. Buffy a trouvé un terrain d’entente. Elle va s’occupe de faire la peau à ce gars et ainsi ces amis resteront en vie ainsi que bien d’autres. Et puis tuer un mort, techniquement il est déjà mort. Heureusement qu’elle est courageuse notre tueuse car pour ces amis, elle est prête à tout. Couteau à la main, elle va changer la destinée de plus d’un peuple.

Qu’importe si la série « Buffy contre les vampires » n’est plus très d’actualité. Elle me rappelle ma jeunesse où j’avais hâte de regarder la trilogie du samedi soir. J’avais acheté les romans adaptés de la série grâce à mon argent de poche. Bien des années plus tard, je sauve les tomes d’une fin à la poubelle. Et pourquoi pas les relire ? Me voilà arrivé au tome 3 qui se lit d’une traite avec un certain plaisir. L’histoire est tirée d’un épisode écrit en roman par John Vornholt. Il maîtrise grandement le genre car il sait ménager le suspense sans trop s’étendre sur des descriptions, il trouve les bons mots pour éviter les redites et il sait comment appâter le lecteur. Après s’il faut être tatillon on peut l’être un peu. Par exemple, pourquoi Buffy croit le vieux qu’il faut tuer le gars du cimetière ? Cela pourrait être lui le méchant ? On lui accorde que le fait de tuer des adolescents vierges peut être un indice sur qui est le vrai méchant. C’était pour être un peu tatillon. Et puis, on n’est pas dans un roman policier où il faut suivre des indices, se poser des questions et identifier le criminel. Ici, on prend des faits et on agit tout de suite. Si on ne le fait pas, il y a des cadavres qui vont apparaître. Bref, un petit livre efficace qui change les idées et redonne le sourire. Parfois, on n’a pas besoin de plus pour passer un agréable moment. Vivement le tome 4.

Si vous voyez des coyotes s’approcher de vous, maintenant vous saurez qu’il faut se méfier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s