Tout changer – Sauver la planète avec extinction rebelle – Blue Sandford

Le changement de société se fait aussi par l’action de nouvelles générations. Blue Sandfort qui représente Extinction Rebellion en Angleterre prend la parole pour mieux la diffuser. A toi le jeune de prendre le pouvoir.

4e de couverture
Extinction Rebellion est un mouvement international de désobéissance civile en lutte contre l’effondrement écologique et le dérèglement climatique.
Ce livre, écrit par Blue Sandford, membre fondatrice d’Extinction Rebellion Youth London n’est pas un simple livre sur l’écologie, c’est un appel à l’action. Il invite les lecteur·rice·s à questionner leur mode de vie et leurs habitudes de consommation. Il fournit également des conseils pour agir concrètement auprès des grandes entreprises et des institutions en menant des actions fortes et médiatiques.

Mon avis
L’angle écologique n’est pas un angle réserver à des cinquantenaires. Le monde de demain dépend de l’ensemble des citoyens qu’importe leurs âges, leurs origines, leurs genres… Les mouvements avec des adolescents prennent leur essor un peu partout dans le monde. La structure Extinction rebelle est réservée à ceux nés après 1990 et qui veulent lutter pour la préservation de la planète. Tout est possible à faire mais il ne faut jamais agir seul. Etre en groupe permet de mieux s’organiser, de mieux comprendre pour avoir plus d’impact. Blue Sandford partage sa démarche, ces choix d’action, les risques et tout ce que cela lui apporte. Aucun doute que la cible se reconnaissance dans sa façon de participer à la société moderne. A condition bien entendu que l’adolescent.e ait déjà une affinité autour de l’écologie ou du développement durable. Sinon, il passera totalement à côté. Pour les adultes, ce qui est dit se retrouve dans la littérature du même genre. Rien de bien nouveau sous les cocotiers. Par contre, le fait d’être arrêter par la police c’est mieux mineur que majeur. Tout n’est pas reproductible dans la société française car c’est une anglaise qui vit au pays du roi Charles. D’ailleurs, cela aurait été un plus que l’éditeur rajoute quelques informations propres à la culture française. Mais on peut s’interroger sur le choix de mise en page. On comprend qu’il faut que cela accroche l’oeil pour être acheter et qu’il faut beaucoup de dynamisme dans la mise en page pour inciter à lire tout sans lassitude. Ainsi on trouve des pages très blanches avec une police noir et des pages noires avec une police blanche. Pour un livre qui traite d’action écologique on s’étonne d’avoir un livre avec du papier épais, non recyclés et avec l’utilisation de beaucoup d’encre. Dommage que le sujet n’a pas été pris en compte pour la réalisation d’un ouvrage. Dans le contenu, il y a des choses aussi que l’on aurait aimé plus abouti. Par exemple, parfois on lit des références à une étude d’une organisation comme l’ONU mais pas le titre de l’étude, le contexte de l’étude, où découvrir l’étude, la date… Et il n’y a pas de dossier avec des sources à la fin avec des liens vers ces fameuses études mais aussi des outils pratiques, des exemples d’actions… La lecture permet d’avoir le témoignage de jeunes qui veulent être vraiment des acteurs de changements. Il serait intéressant de les retrouver dans 10 ans et voir ce qu’il en est.

Un lecture sympathique qui dévoile une volonté d’engagement totale pour une cause.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s