Inspecteur Kurokôchi – Tome 10 – Takashi Nagasaki et Kôji Kôno

Le justicier ripoux n’est pas satisfait des conclusions de son enquête. Le résultat était trop évident. Et si quelque chose de plus gros ce cachait derrière les Quatre Cents Coup ?

L’inspecteur Kurokôchi a tiré toutes les ficelles et a pu confondre les coupables. Mais quelque chose cloche. Son instinct lui dit que tout a été trop facile. Il a fait des efforts pourtant pour monter à la tête du groupe des Quatre Cents Coup. Pourtant quelque chose lui échappe, sa frontière entres les méchants et les gentils est peut-être tronquée. Et s’il y avait une nouvelle personne qui tirait la ficelle des deux camps pour mieux se jouer de tous? Pour avoir des réponses, il fait en sorte de rencontrer à nouveaux le dodaijin. Ce qu’on va lui annoncer est bien pire que tout ce qu’il avait imaginé. Le groupe avait bien une idée en tête bien plus poussée : une attaque nucléaire. Après Fukushima, ce sujet est devenu très épineux. Qui peut être la tête pensante? Il faut déjouer le tout pour sauver le pays. Une catastrophe ne va pas tout faire repartir du bon pied. Une fois qu’il a identifié le lieu, le constat est catastrophique. Un nouveau défi se présente à lui.

Revoilà notre duo face à des interrogations. Et si le nouveau membre des Quatre Cents Coup les avait manipulé? Et si le père de Seike était vraiment un bon policier calomnié? Une fois que l’on croit être arrivé au bon endroit voilà qu’il faut accepter la défaite. Mais ils n’ont pas perdu la guerre, juste une bataille. Car le prochain combat va être beaucoup plus rude car une attaque nucléaire est en jeu. Et au Japon, plus qu’ailleurs, on ne rigole pas avec ça. Il faut avoir toutes les données pour avancer et gagner. Vont-ils y arriver? On n’en doute pas un seul instant. Seulement voilà, nous voilà piqué au vif pour connaître la méthode, les pièges, les freins… Tout cela va être très prometteur de corruption, de dessous de table, de chantage… Notre héros a trouvé un être encore plus pourri que les autres et sa tête doit tomber. Même si au final, il ne risque pas grand chose même si son nom viendrait aux oreilles de la presse. Quand on a un réseau, ce dernier ne veut pas que des informations se perdent avec les privilèges qui vont avec. Même Seike joue un agent double tout en prenant du plaisir. Takashi Nagasaki montre avec beaucoup d’habileté l’étendue de la crasse humaine qui doit protéger les citoyens lambda. Cette fiction s’inspire de faits réels ce qui rend les choses plus terrifiantes. Est-ce différent chez nous? Surement. Le pouvoir ne rend pas les gens meilleurs. Kôji Kôno de son côté se montre toujours aussi précis dans son graphisme. Le coup de coeur ne change pas avec les gros plans de la tête d’ahuri de notre inspecteur roublard. Vivement la suite.

Un tome qui montre qu’il est toujours difficile de couper toutes les têtes de l’hydre. Y arriveront-ils? Pour le savoir, il faut se plonger dans la suite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s