Studio Danse – Tome 11 – BeKa et Crip

La danse c’est toute leur vie, la musique et le mouvement ponctuent leur quotidien. Il faut concilier leur passion avec la famille, le collège et surtout les garçons. Vont-elles y arriver ?

Julie, Luce et Alia, les trois copines ne savent plus où donner de la tête entre toutes leurs activités. Si seulement, elles pouvaient se consacrer uniquement à la danse et laisser de côtés les cours au collège. Mais non, toutefois cela ne les empêche nullement de penser danse même en leçon de physique. Une petite explication en mouvement pour faire comprendre la dansité. Sauf qu’il fallait parler de la densité qui n’a pas le même sens. Mais au moins, cela a fait rire l’ensemble de ses camarades. L’influence de leur passion sur leur quotidien se montre de nombreuses façons possibles. Quand les amis partent en Espagne faire un stage de flamenco, elles reviennent un peu changer. Déjà, l’amour pour l’une d’entre elle lui a donné des papillons aux ventres. Surtout, elles ont gardé le rythme au bout des pieds ce qui ne va pas du tout à la musique classique. Et même pour larguer un garçon en douceur, c’est un outil pratique.  La danse c’est aussi une histoire de famille car Capucine, la petite sœur de Julie, n’hésite jamais à casser les pieds de ces parents pour montrer son talent. Jamais, elle n’arrête au plus grand désarroi de tout le monde qui aimerait profiter de quelques moments d’accalmie. Quand on aime, il n’existe aucune limite au plaisir de partager.

Depuis 2008, le succès de la série « Studio Danse » ne s’est jamais démenti. Le trio BeKa et Crip trouve toujours le bon ton avec la légèreté suffisante pour faire rire simplement. Comme à chaque tome, une thématique musicale autour de l’univers de la danse est abordée. Nous avions découvert les ballets avec par exemple « Casse-Noisette », les comédies musicales avec « Un chant de Noël » adapté d’un roman de Charles Dickens ou encore le jazz ou la musique africaine. Pour ce nouveau tome, ils abordent le flamenco. Direction l’Espagne avec une danseuse avec du caractère et une magnifique bailaora, robe traditionnelle ainsi qu’un joueur de guitare séducteur. On retrouve l’univers tel que notre imaginaire le construit. On pourrait reprocher le manque d’imagination. Cependant cela serait oublié de prendre en compte les vraies informations partagées sur cette danse et l’énergie qui se dégage. Il faut montrer sa souffrance dans les pas. Une opportunité de faire des blagues, la marque de fabrique de cette série. Humour et insouciance se retrouvent à chaque page pour le plus grand plaisir des adolescentes. L’amitié, relation entre frères et sœurs, les parents séparées, les histoires de cœur et les mauvaises langues sont abordés avec simplicité et sourire. Ainsi les lectrices s’identifient plus facilement aux personnages. D’autant plus qu’elles ont dû vivre à un moment ou à un autre une situation similaire.

Un nouveau tome efficace qui saura faire rire et sourire nos adolescentes passionnées de danse.

Une réflexion sur “Studio Danse – Tome 11 – BeKa et Crip

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 250 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s