Panique organique – Marion Montaigne

Le pauvre Stiveune a 13 ans. Son corps ne va tarder à passer en phase puberté et il faut que tout soit prêt pour le jour J. Chimou et Pistou vont-ils tout gâcher ?

Chimou et Pistou sont de vrais potes. Mais voilà, ils en ont ras-le-bol d’attendre tous les matins les chocomiams pour les réduire et les faire passer dans le sang. Et en manger un petit bout au passage. Leur quotidien est d’un ennui terrible. Par chance, Stiveune, notre adolescent de 13 ans, va avaler le cadeau qui est dans la boîte de céréales. Que voient nos deux bactéries tombées devant eux ? Un petit sous-marin qui va pouvoir les emmener partout où ils veulent. Ni une, ni deux, ils bondissent à l’intérieur et partent vers l’aventure. Leur premier arrêt se fait du côté du rein gauche. Pour mieux d’approcher ils volent le costume de cellules pour passer inaperçu. C’est incroyable comme le système de filtrage est bien pensé. Mais voilà qu’une maladresse met en péril l’organisation globale. Alerte globale blanc. Les deux zigotos prennent leurs jambes à leur cou et fuient fissa. On va envoyer à leur trousse un microbe affamé. Bien entendu rien ne se passe comme prévu. Notamment Brain notre ami le cerveau lance l’opération Puberté avec pousse des poils et hormones en folie. Vont-ils pouvoir s’en sortir vivant ?

Marion Montaigne a su imposé son imagination fertile avec « Tu mourras moins bête ». Elle a su mettre avec beaucoup d’intelligence et sa créativité au service de la connaissance. Et ainsi nés des bd drôles, pertinentes et singulières qui s’imposent même dans le monde de la vulgarisation scientifique. Pour un tome, elle met de côté le professeur Moustache et s’oriente vers deux petites bactéries rebelles qui vous nous faire découvrir le corps humain dans une improbable aventure. Une façon très bien pensé de nous faire un rappel pour les plus âgés du fonctionnement du corps. La touche dérision apporte un gros plus à l’histoire. Vous pourrez même faire un tour dans les sphincters. Impossible de ne pas rire de l’improbable et de l’incongrue. Après tout, c’est bien la marque de la dessinatrice qui en a de la suite dans les idées. Cette aventure n’est pas sans m’évoquer un film vu quand j’étais jeune « L’aventure intérieure » où un homme est rapetissé avec un sous-marin pour explorer le corps ou même le fameux dessin animé : « Il était une fois la vie ». L’idée n’est pas totalement nouvelle mais rarement exploitée et avec autant d’humour. Surtout que les dessins aux traits spontanés avec quelques aplats de couleurs nous font aimer ces deux rabat joie qui cassent tout sur leur passage. Deux sur les 60 000 milliards qui peuplent notre personne, cela reste raisonnable.

Une exploration drôle et pétillante d’ingéniosité. On en redemande.

Une réflexion sur “Panique organique – Marion Montaigne

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 250 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s