Percevan – Tome 1 – Les trois étoiles d’Ingaar – Jean Léturgie et Philippe Luguy

Percevan déteste les voleurs sans honneur. Et quand un bien lui est dérobé, il prêt à tout pour le récupérer, surtout si le destin de la nation est en jeu. Va-t-il arriver à retrouver les chapardeurs ?

« Percevan » fait partie de ces bd qui ont bercé ma jeunesse au même titre que « Lieutenant Blueberry » ou « Akira ». J’ai décidé de replonger dans cette histoire qui m’avait marqué à cette époque. Mais 20 ans plus tard et beaucoup de bd lues, est-ce que le plaisir sera de nouveau au rendez-vous ? Une fois que l’on passe le côté rigide du découpage et du dessin assez typique dans les années 80, on se laisse porter par l’histoire. Une histoire fantastique où l’on retrouve le charmant jeune homme, Percevan qui doit retrouver un bien précieux qu’on lui a dérobé. Sur le chemin qu’il emprunte pour poursuivre les malotrus, il croise un troubadour, Kervin qui va devenir son ami. Son métier sous-entend qu’il un physique moins avantageux ce qui sera le cas. Cela ne l’empêchera pas d’être d’une très grande utilité dans sa quête. Surtout lorsqu’il se fera griffer par le terrible chat du sorcier maléfique, Ciensinfus. Un choix de nom qui montre l’étendu du savoir de l’homme qui ne vaut mieux pas se mettre à dos. Chose que va faire Mortepierre après avoir eu les informations dont il avait besoin. Aidé de son fidèle serviteur, Polémic, ils vont trouver les trois étoiles d’Ingaar pour régner en maître.

Percevan va se mettre sur son chemin aidé par Balkis, magicienne au service de Ciensinfus. Ensemble, ils partent vers l’inconnu et vers l’aventure. Pour en savoir plus, il faut se plonger dans la série. Un premier tome assez bien construit même si on retrouve des clichés comme le chat noir, le beau chevalier, la belle sorcière, le serviteur hideux, le troubadour stupide mais gentil… On va mettre cela sur le dos que la bd dessinée date de 1982. En tout cas, j’ai bien envie de poursuivre les montures de Percevan, Balkis et Kervin sur les traces de Mortepierre. Notre trio se montre à la hauteur pour affronter la fourberie d’un homme de pouvoir avide d’en vouloir toujours plus. Un premier tome qui installe tous les personnages et l’intrigue qui va se poursuivre sur plusieurs tomes. Fantastique et aventures se marient à merveille pour ce périple d’un autre temps qui pourra séduire aussi bien le jeune public que l’adulte. Une chose est certaine, je vais poursuivre la lecture de la série.

Il est bon parfois de relire les prémices des bd de SF afin de voir les influences et les changements.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s