Umbrella Academy – Tome 1 – La suite apocalyptique – Gerard Way, Gabriel Ba et Dave Stewart

Par un fait étrange, 43 enfants sont nés au même moment à travers le monde. Rien d’étonnant s’ils n’étaient pas nés de femmes ne montrant aucun signe de grossesse. Sir Reginald Hargreeves décident d’en adopter 7 pour sauver l’humanité.

Sir Reginald Hargreeves a plus d’une corde à son arc. Grâce à son immense fortune, il va adopter 7 enfants des 43 nés étrangement partout sur la planète. Aucun femme ne montrait au préalable aucun signe de grossesse avant d’accoucher. C’est lié un évènement étrange non identifié. L’homme va les héberger dans son grand manoir et va les éduquer pour développer leurs compétences. Pas besoin de nom, chacun sera un numéro. Dix ans plus tard on retrouve les enfants à Paris à la tour Eiffel pour affronter un homme affreux. Mais il va s’enfuir. Il retourne chez eux et chacun mène sa vie. Un évènement les oblige à se retrouver. Leur père adoptif vient de mourir. Une occasion de se retrouver pour célébrer la mort d’un être qui n’a jamais pu leur montrer une once d’amour. Le souci est que l’enterrement devient la première pierre qui se pose sur la montagne des ennuis qui vont suivre. La destruction du monde n’est vraiment pas loin. L’amour filiale va t’il être plus fort que tout?

J’ai découvert la série en regardant Netflix. J’ai dévoré d’un coup toute la première saison, impossible d’en rester là. Avec hâte, j’ai trouvé le premier tome des aventures pour connaître la source d’inspiration. Bien entendu, les différences sont très vite identifiables. Des choix que l’on peut comprendre pour le besoin du format série. La bande dessinée est plus sombre avec des personnages plus sauvages et plus souffrants. Le premier épisode nous présente les personnages enfants avec leurs pouvoirs. J’adore le choix pris d’avoir créé un robot zombie de Gustave Eiffel qui s’enfuit avec la tour Eiffel comme vaisseau spatial. Ensuite, on fait un bon dans le temps où on rencontre Space Boy, moitié homme/moitié singe et les autres membres de la famille. Ils n’ont pas vraiment gardé le lien mais quand tout dérape, ils sont là les uns pour les autres. On se proche de chacun et on espère qu’il ne va pas leur arriver quelque chose de dramatique, même pour Vanya. Le rythme est dense et jamais on ne s’ennuie. Et on trouve même une pointe d’humour noire ce qui détend dans les situations les plus tendues. Tous les éléments sont réunis pour en faire une série captivante que l’on a envie de suivre. En plus, on a le droit à avoir des informations sur la naissance de l’oeuvre ce qui l’a rend encore plus exceptionnelle.

Un premier tome de l’académie des parapluies qui donne envie de retrouver tous nos héros pour savoir comment ils vont sauver l’humanité.

 

Une réflexion sur “Umbrella Academy – Tome 1 – La suite apocalyptique – Gerard Way, Gabriel Ba et Dave Stewart

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 250 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s