Le chef de Nobunaga – Tome 4 – Mitsuru Nishimura et Takuro Kanjikawa

Ken a dans ces mains un trésor inestimable. La nourriture n’est pas seulement une façon de remplir les ventres. C’est également une façon de corrompre les esprits. Peut-il utiliser son don pour installer la paix?

Nobunaga envoie Ken à entrer au service de son beau-frère et de sa soeur afin de récolter des informations. Très vite sa véritable identité est dévoilée et sa vie est en danger. Mais avant de finir dans une geôle, il a temps de montrer l’étendu de son talent. Et il faut dire qu’ils ne sont pas restés insensible à sa cuisine. Surtout leur petite fille, Chacha qui a bien des difficultés à manger. D’ailleurs, grâce à dame Oshi, la soeur du grand Nobunaga, Ken va pouvoir garder la tête sur les épaules car il va devoir relever un défi de taille. Il faut faire manger à l’enfant de la viande. S’il ni arrive pas, il mourra sur le champs. S’il y arrive, il deviendra le cuisinier attitré de mademoiselle Chacha. Connaissant la virtuosité du cuisinier, on sait qu’il va arriver à toucher le coeur de la demoiselle. Le voilà sain et sauf, il faut maintenant qu’il arrive à fuir car on l’attend sur le champs de bataille. De nouveau Oshi va l’aider pour retrouver son frère. Il va arriver juste à temps pour un combat qui fera un grand nombre de victimes. Grâce à son art à nouveau, Ken va tenter de toucher des coeurs grâce à l’odeur de la nourriture traditionnelle. Celle qui rappelle la maison, la famille que nombreux ouvriers ont du laisser en plan pour faire la guerre. Les souvenirs les bloquent dans leur course à l’horreur mettant ainsi fin aux affrontements sanglants. De nouveau il a tenu un rôle non négligeable, va t’il pouvoir connaître un instant de repos et retrouver celle qu’il aime?

Retrouver Ken est toujours un ravissement. Mitsuru Nishimura arrive a transcrire avec beaucoup de précision la passion de la cuisine, l’intérêt pour la santé de certains aliments et le pouvoir qu’il a de réunir les gens. Le tout placé dans un contexte historique réel qui est assez peu exploité dans la bande dessinée. Comme notre héros vient du futur, cela lui permet d’avoir tout se bagage de connaissance. Et c’est à peu près la seule chose qui lui reste. Dans ce tome, il a un flash-back d’un homme lui donnant un conseil pour bander une cheville. Qui peut-il bien être? Pour l’instant, nous n’en saurons pas plus. Ce qui incite d’autant plus à vouloir lire la suite. J’ai envie de savoir également ce savoir comment il va aménager son potager et avec quels légumes. Il a déjà convaincu les agriculteurs avec l’utilité du compost, jusqu’ou ira t’il pour faire changer les mentalités? La trame amoureuse n’est pas laissé de côté. Ici on découvre les liens dans la famille du Nobunaga qui malgré les difficultés restent fort. Que va t’il en être pour Ken et celle qui lui a sauvé la vie? Va t’il pouvoir lui déclarer sa flamme? Que d’éléments qui nous incite à poursuivre la lecture avec appétit.

Une série qui montre sa capacité de se renouveler et à piquer notre curiosité.

Une réflexion sur “Le chef de Nobunaga – Tome 4 – Mitsuru Nishimura et Takuro Kanjikawa

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 250 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s