Maléfices – Les contes d’Alombrar – Elsa Bordier et Sanoe

Pour maintenir la paix, il va falloir que des adolescents se marient. Mais chacun voudrait garder son autonomie. Y a t’il un autre moyen d’éviter la guerre?

Il était une fois un roi démon qui exige au roi humain qu’il offre un de ces fils à sa fille, Gorgona pour un mariage. Il envoie alors son fils aîné Filibert. Cependant en cours de route, le jeune homme tombe sous le charme des sirènes et n’arrive jamais à sa destination. Il se résigne à envoyer son deuxième fils, Bilifert. Sauf qu’en chemin, il découvre la vallée de l’or et tombe sous le charme du métal brillant. En désespoir de cause, il choisit sa fille Michèle en la grimant légèrement en garçon. Seule et sans connaissance, elle se voit obliger de traverser la foret. Heureusement qu’elle fait deux rencontres qui font la différence. Déjà un renard qui accepte de l’aider à condition qu’elle lui coupe la tête et les pattes. Puis une jeune fille qui se fait appeler Margot. Grâce à sa gentillesse et sa prévenance, Michèle devient plus à l’aise dans la nature et prend confiance en elle. Juste assez pour aller chercher ces frères par la peau des fesses et les ramener à son père. Grâce à sa bravoure, les sirènes et les nains lui font un présent qui se voit physiquement. Un changement qui attire le courroux de son père et l’emprisonne. Quel malheur… Par chance, elle peut compter sur son amie pour lui porter secours. Et quand la situation dégénère, ensemble, elles montrent leur bravoure et leur volonté. Grâce à cela tout va changer. Qui a dit qu’il ne fallait pas prêter attention aux femmes?

Le duo Elsa Bordier et Sanoe reviennent pour un nouvel album après le très touchant « La grande ourse« . Pour cette aventure, c’est à nouveau des femmes qui sont au coeur du récit. Pas d’inquiétude car elles ont fait le choix de garder des bases classiques. On retrouve des rois qui dirigent leur territoire d’une main de fer. Et quand un problème survient, le seul moyen qu’ils connaissent est de faire la guerre. Par chance, la fille du roi démon, Gorgona et Michèle sont là prêtent à tout affronter même leurs peurs. D’ailleurs, grâce à cela peu de morts sont à déplorer. Un choix judicieux et original comme construction car enfin les filles peuvent être les héroïnes et sans devoir utiliser la force. La fin restera un peu fidèle au genre avec ils se marièrent mais éduquèrent tous les enfants du royaume pareil. Après on pourrait être surpris car on aurait pu croire à un mariage lesbien ce qui aurait été un vrai choix détonnant et moderne. Un angle peut-être encore trop novateur pour l’instant. Ce qui n’empêche que l’ouvrage devrait plaire aux jeunes demoiselles qui peuvent se projeter comme des personnages principaux. Et qui est à mettre dans les mains des jeunes garçons pour prouver que la solution ne se trouve toujours pas dans les muscles comme bien des histoires de science-fiction.

Une histoire qui remet les femmes au coeur de la science-fiction.

Une réflexion sur “Maléfices – Les contes d’Alombrar – Elsa Bordier et Sanoe

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s