Pink Diary – Tome 5 – Jenny

La peste manipulatrice Akémi est de retour dans ce nouveau tome. Après avoir menacé tout le monde de sa cruauté, la jeune fille s’enfuit, se cache et décide de se couper du monde. Par chance, il y a tellement de personne qui tient à elle, qu’ils vont essayer de l’aider. Vont-ils y arriver ?


Jenny a décidé de changer un peu l’angle de son manga en s’orientant vers le pire personnage de sa série : Akémi. Après nous avoir révéler la raison qui l’a poussé à devenir une peste maintenant on devrait la prendre en pitié. La pauvre petite fifille à son papa a été vexée car son papa avait une maîtresse alors qu’il était marié. Elle n’était plus alors le centre du monde. Il pouvait aimer quelqu’un d’autre quelle. En soi, sa mère elle ne compte pas. Alors elle a décidé de devenir méchante avec tout le monde pour punir la terre entière que son papa n’aime pas qu’ELLE. J’avoue, je trouve l’excuse un peu merdique. Faut-il la plaindre car adolescente elle prend plaisir à humilier les autres ? Je pense que non. Faut-il être triste car elle menace de se suicider si un garçon ne couche pas avec elle ? Je pense que non. Quelques lexomils et des séances de psy, elle devrait aller mieux après. Mais ces caprices de diva m’exaspèrent dans la lecture. Beaucoup de personnage tournent d’elles et veulent leur apporter leur soutien. Ils lui disent qu’il l’aime. Peut-être qu’elle en tiendra compte dans le tome 6.

 

Par chance, les autres personnages n’ont pas été trop oubliés dans ce tome. Kiyoko a embrassé Seï. Malheureusement pour elle, il a été surpris et lui a répondu qu’il lui fallait du temps pour savoir s’il voulait sortir avec elle. Emotionnellement, elle est dans tous ces états. Après une semaine sans nouvelle, elle va chez lui et tombe sur sa mère qui part. Elle est persuadée que c’est sa copine. Heureusement Sofia va mettre un peu de raison dans ces effusions. Kenji va se faire beaucoup de souci pour Sachiko. A force de la surveiller et de passer du temps avec elle, il en tombe amoureux. Apparemment, l’attirance n’est pas réciproque. Elle tient encore à Tommy. Et puis, elle a une autre préoccupation : son apparence. Jour après jour, elle tombe dans la spirale de l’anorexie. L’avenir ne s’annonce pas radieux si elle continue ainsi de se priver de nourriture et en faisant du sport. Nous en saurons plus dans la suite également. Jenny maîtrise bien son art de construire des histoires pour inciter à lire la suite. Un bon shojo à la française.

 

Donc sans trop attendre, je vais aller me procurer le tome 6. Affaire à suivre.

Mon avis sur le tome 1, tome 2, tome 3 et tome 4

2 réflexions sur “Pink Diary – Tome 5 – Jenny

  1. Pingback: Challenge lecture 2018 – 300 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Pink Diary – Tome 6 – Jenny | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s