Intra-muros – Théâtre 13

Créer même dans une prison c’est créer quand même. Richard alors n’hésite pas à franchir les murs de la prison pour dispenser ces cours de théâtre. Les détenus ne sont pas au rendez-vous. Mais des récits étonnants vont prendre vie et les cœurs vont s’ouvrir.

Alexis Michalik s’est fait un nom avec ces pièces toujours à l’affiche : Le Porteur d’Histoire, Le Cercle des Illusionnistes et Edmond. Une nouvelle histoire lui titillait l’esprit suite à une rencontre. Un de ses courts-métrages reçut un prix décerné par les détenus d’une centrale. Avec l’une des actrices, il alla à leur rencontre pour d’échanger. Les discussions se trouvèrent passionnées. La conversation dériva sur leur quotidien, leur rapport au temps qui passe, à l’enfermement. Cet entretien l’a questionné sur toutes les choses dont ils auraient pu parler. Il s’est mis alors à imaginer des réponses à l’intérieur des murs, intra-muros. Voilà, il avait l’idée. Pour l’écriture, il aime créer avec les comédiens à travers des improvisations dirigées. Mais ce n’est pas facile de trouver un théâtre qui accepte la création en plateau. Le théâtre 13 Jardin allait rouvrir. Il a proposé son projet à la directrice Colette Nucci qui a de suite accepté. Après deux ans de travail, le spectacle s’est joué à guichet fermé et se joue actuellement au théâtre de la Pépinière.

Pour une fois, le metteur en scène va créer une histoire contemporaine avec cinq talentueux comédiens. Sur le plateau, quelques chaises, deux portants, un tapis, un lit et c’est largement suffisant. Même si le principal lieu où se déroule l’histoire est une prison, les murs changeront de dimension et permettront un voyage dans le temps et l’espace. On retrouve la marque de fabrique et d’intelligence d’Alexis Michalik.

Un metteur en scène sur le retour, Richard, vient proposer des ateliers théâtre aux prisonniers. Il vient accompagner de son ex-femme, une comédienne et par une assistante sociale inexpérimentée mais motivée. Seuls deux détenus répondent à l’appel : Kevin, un jeune chien fou et Ange, un cinquantenaire mutique. Un peu affecté par le manque de participant, Richard se laisse porter et leur demande d’improviser tout en se racontant. Peu à peu, la vie des différents personnages se dévoilent à nous. Chacun se découvre et l’histoire va prendre une tournure inattendue. Impossible de ne pas être captivée par cette aventure. En quelques mouvements, un changement de vêtement, un travail précis de l’éclairage et nous sommes ailleurs. Nos émotions sont serrées dans des tenailles et le rire se mêle aux larmes que l’on entend couler. Les comédiens changent en un clin d’œil de personnages et de caractère. Une magnifique performance d’artiste.

Le spectacle se termine sur un public ravie qui se lève pour applaudir très chaleureusement. On a tous vécu un très beau moment de théâtre. Merci encore Alexis Michalik.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s