Sin city : The Hard Goodbye – Tome 1 – Frank Miller

jpeg4ème de couverture
Sorti pour la première fois en France en 1994 (un an après sa sortie en album aux États-Unis), le premier volume de la saga de la Ville du péché est considéré comme une des oeuvres majeures de Frank Miller, qui a marqué l’histoire de la bande dessi-née. Politiciens véreux, prostituées, femmes fatales, voyous et pauvres types se croi-sent dans les pages de Sin City, composant une fresque cynique et parfois ironique d’une société malade. Hybridation entre roman noir, univers des super-héros et codes du manga, Sin City surprend encore aujourd’hui par son scénario admirable-ment construit et l’élégance puissante du noir et blanc de Miller. À l’occasion du vingtième anniversaire de sa première sortie, Rackham réédite l’intégralité de la série dans un nouveau format et avec de nouvelles couvertures, en commençant par ce premier volet qui va prendre désormais le titre de The hard goodbye que Miller lui a attribué en hommage à Raymond Chandler.

Capture d’écran 2014-12-29 à 18.51.27

Franck Miller. Ce nom vous évoque forcément quelque chose, même que ce soit uniquement comme un maître du comics ou comme un dessinateur qui maîtrise le noir et le blanc avec talent. Alors partons à la découverte de Sin City, son oeuvre qui marqua et va marquer encore longtemps l’univers du 9ème art.

sin-city-1

Dans un univers tout en noir et blanc, dans des contrastes très marqués, Franck Miller va nous plonger dans une Amérique où règne la loi du plus fort, du plus riche et du plus véreux. L’espoir n’est que l’apanage des innocents qui croient qu’il est possible d’avoir des lendemains meilleurs. Marv, solitaire, taciturne, bourru à quelques principes comme il faut respecter les femmes et là dessus, il est intransigeant. Alors lorsqu’une sublime femme s’offre à lui sans rien demander en échange, qu’il la retrouve morte dans son lit au réveil et que les flics arrivent. Il se doute que quelque chose cloche et pourquoi tuer une si innocente et adorable femme. Cela ne va pas en rester là et sa vengeance sera terrible.

The-hard-goodbye-ill

Qui a voulu tuer Goldie? Pour cela, il va mener son enquête qu’importe ce qu’il va se trouver sur le chemin. Mais au fur et à mesure, les choses les plus noires vont apparaître et ça va saigner. Enfant muet qui adore dévorer les femmes et naturalise leurs têtes comme des trophées, la police qui tue sans vergogne des innocents…. la noirceur envahit chaque parcelle d’humanité qui subsiste. On s’en prend plein la tête et plein les yeux avec cette histoire intense sans demi-mesure qui est renforcée par ce travail du noir et du blanc. La violence des scènes ne nécessite nullement de couleurs et notre imagination complète ce que l’on ne peut voir.

Sin-City-Comics-Une

Les femmes sont sublimes et la violence est dense. Le découpage rythme à l’histoire et les pages se tournent avec une intensité surprenante. Impossible de ne pas regarder ces sublimes dessins dans le détail tellement il s’en dégage quelque chose de puissant. En plus, du côté esthétique, on trouve un côté critique sur l’hypocrisie des politiques, des religieux, de la police… A lire absolument mais attention, une fois que l’on tombe dedans on a envie de connaître toute l’oeuvre de cet artiste incroyable.

9782878271652_1_75

2 réflexions sur “Sin city : The Hard Goodbye – Tome 1 – Frank Miller

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques littéraires | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s