Etre Bibliothécaire – Claude Poissenot

51ygLY9MHzL._SY300_4ème de couverture
On compte plus de 30000 bibliothécaires en France mais ce métier reste mal connu. Quelle est au quotidien sa réalité ? Quelles sont les connaissances et les compétences attendues pour l’exercer ? Pourquoi et comment devient-on bibliothécaire ? Le livre cherche à répondre à ces questions en s’appuyant sur l’expérience de bibliothécaires et en présentant les mutations successives des bibliothèques. A l’heure où le développement technologique bouleverse nos rapports à l’information, il est nécessaire de mieux comprendre les bibliothèques d’aujourd’hui, et de présenter leur situation réelle, loin des idées reçues. Les témoignages de bibliothécaires aident à apprécier ce qui fait le bonheur de l’exercice du métier mais aussi les contraintes qu’il impose. On découvre ainsi que les bibliothécaires aiment à la fois les livres (mais aussi la musique, les films, etc.) et ceux – le public- à qui ils s’adressent. Partons à leur rencontre…

Capture d’écran 2014-10-05 à 11.19.30

 

Le métier de bibliothécaire est un métier riche et très diversifié. On peut souvent avoir des aprioris sur cet emploi alors pour aller au delà, les éditions Lieux Dits propose une collection qui présente les différents aspects cette profession.

Lorsqu’on fréquente souvent les bibliothèques ou les médiathèques, on a l’impression que les bibliothécaires ne font pas grand chose à part attendre derrière des postes pour l’emprunt ou le retour des documents. Toutefois, les tâches à effectuer sont plus diversifié que l’accueil public. Outre la commande des ouvrages, les agents mettent en place de activités, des actions envers différents publics pour les sensibiliser à la lecture, à la musique, au cinéma… De plus, il existe de nombreuses bibliothèques différentes comme les BM (Bibliothèque Municipale ou intercommunale), les BDP (Bibliothèque Départementale de Prêt), les BS (Bibliothèque Spécialisée) ou encore les BCD (Bibliothèque Centre de Documentation).

Le métier de bibliothécaire débute dès l’Antiquité. En effet, les premières bibliothèques étaient des lieux de conservations des tablettes, des rouleaux où sont inscrits des textes historiques, astrologiques, astronomiques, des dictionnaires et des prédications. En Egypte au IIIème siècle, la bibliothèque d’Alexandrie avait pour fonction de rassembler tous les textes qui pouvaient exister dans le monde. Puis, c’est le tour des abbayes, des couvents et des monastères de récolter et conserver les documents.

Au Moyen-Age, l’essor des universités fait que les bibliothèques touchent un public plus étendu. Avec l’apparition de l’imprimerie en 1454, la quantité d’ouvrages à conserver est en augmentation. Les religieux, les savants et les étudiants confrontent leurs idées. C’est à la Révolution Française, en 1789, que l’idée de l’instruction des masses apparait. Les livres confisqués aux membres du clergé, aux nobles émigrés et sociétés savantes vont être conservés. Le personnel va travailler à son inventaire et sa conservation mais aucun public n’accède à ces informations. Au 19ème siècle, sous l’impulsion de municipalité ou d’associations des bibliothèques populaires fleurissent sur la nation et prendra plus d’ampleur à partir de la première guerre mondiale. En 1924, ouvre la première bibliothèque pour enfants sur Paris : L’heure joyeuse. A partir de ce moment, les lieux s’ouvrent à tous les publics pour leur faire découvrir le savoir, la culture, l’évasion et le divertissement.

Travailler dans une bibliothèque demande de nombreux savoirs et surtout une passion. Car cela reste un métier de passionné de lectures, de mots, d’informatique, d’internet, d’envie de partager et de transmettre. Il ni a pas une façon identique de travailler mais des façons de faire différentes selon les lieux, les villes et les objectifs fixés. D’ailleurs, on trouve trois témoignages de professionnels du livre qui présente leur travail et l’importance que cela a pour eux. Un regard plus concret et moins théorique qui donne du réel à ce métier. Mais attention on parle des points positifs du métier tout comme des points négatifs comme le salaire, la non reconnaissance du public ou des élus, le fait de ne pas pouvoir s’investir autant qu’on le souhaiterait.

Un excellent ouvrage pour aller au dessus des idées préconçues et aussi pour découvrir un métier qui peut en séduire plus d’un. Simple, clair et efficace, une bonne découverte qui je suis persuadée vous fera regarder autrement votre bibliothécaire.

Merci à Manika pour le lien 🙂

5 réflexions sur “Etre Bibliothécaire – Claude Poissenot

  1. Pingback: Mon auto-chalenge – 200 livres en 2014 | 22h05 rue des Dames

  2. Ca fait plaisir de voir qu’il est écrit noir sur blanc qu’il faut aimer les gens et pas seulement les livres pour travailler en bibliothèque, c’est une chose que j’explique à chaque fois à nos stagiaires de 3ème….
    Pour ma part je n’aime pas qu’on me dise « tu dois beaucoup lire ». Oui je lis beaucoup mais pas au travail ! Et nombreuses sont les blogueuses qui ne travaillent pas en bibliothèque et qui lisent plus que moi…
    Merci pour cet article !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s