Trois chevaux – Eric De Luca

imgres-54ème de couverture
Le narrateur, un Italien émigré en Argentine par amour, rentre au pays. En Argentine, sa femme a payé de sa vie leur combat contre la dictature militaire. Lui, le rescapé, a appris que la vie d’un homme durait autant que celle de trois chevaux. Il a déjà enterré le premier, en quittant l’Argentine. Il travaille comme jardinier et mène une vie solitaire lorsqu’il rencontre Làila dont il tombe amoureux. Il prend alors conscience que sa deuxième vie touche aussi à sa fin, et que le temps des adieux est révolu pour lui.
Récit dépouillé à l’extrême, Trois chevaux évoque la dictature argentine, la guerre des Malouines, l’Italie d’aujourd’hui. À travers une narration à l’émotion toujours maîtrisée, où les gestes les plus simples sont décrits comme des rituels sacrés, et où le passé et le présent sont étroitement imbriqués, l’auteur pose la question des choix existentiels et interroge le destin.

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

 

 

 

Tout en discrétion et en silence, Erri De Luca propose de nous raconter l’histoire d’un homme aux blessures et déchirures profondes qui a décidé de continuer d’avancer. Une opportunité de pouvoir aimer s’est offerte à lui, mais l’amour est-il sans conséquence?

Un arbre a besoin de deux choses : de substance sous terre et de beauté extérieure. Ce sont des créatures concrètes mais poussées par une force d’élégance. La beauté qui leur est nécessaire c’est du vent, de la lumière, des grillons, des fourmis et une visée d’étoiles vers lesquelles pointer la formule des branches. 

Rescapé de la vie suite à l’assassinat de sa femme en Argentine pour cause de lutte contre le pouvoir en place, il retourne en Italie. Son choix se résume à une vie solitaire en jardinant. Mais un jour, tout va changer avec deux rencontres. L’une amicale avec un africain, Sélim et l’autre amoureuse avec Làila, prostituée. Les deux vont lui permettre de son mutisme du à son passé, à son métier et sa passion des livres. Bien entendu, tout ne va pas aller pour le mieux même si son coeur ne s’était pas animé de cette façon depuis des années. 

Tu sautes un tour et tu ne reviens plus. Ainsi en Argentine, je rate un rendez-vous et je suis sauf, j’arrive au moment où l’on emmène la famille du dernier refuge. Moi je reste dans l’autobus bloqué par les soldats tandis que que mes derniers amis disparaissent dans un camion. 
La cendre ne peut rien m’apprendre, Selim, je suis la cendre. 

Malheureusement, l’espoir a un prix, celui de la réalité du monde. Tout en discrétion, j’ai été touchée par l’histoire de cet homme qui va devoir continuer à vivre avec sa tristesse, sa déception et sa déception. Des silences et des non-dits, je m’attache à ce personnage écorché vif.

 

3 réflexions sur “Trois chevaux – Eric De Luca

  1. Pingback: Mon auto-chalenge – 200 livres en 2014 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s