Vinland Saga – Tome 2 – Makoto Yukimura

Thors n’a pas le choix de répondre favorablement au redoutable Floki. L’homme a aussi plus d’un tour dans son sac et refuse de perdre des jeunes hommes inutilement. Seulement, il n’avait pas prévu que son fils allait le faire tuer.

4e de couverture
Thors et sa famille menaient une vie paisible dans un petit village d’Islande… Jusqu’à ce jour terrible où un navire des Vikings de Jom entra dans le port avec à leur tête, le redoutable Floki, oiseau de mauvais augure porteur d’un message sans équivoque pour Thors, le « Troll de Jom ». Si celui-ci accepte de rejoindre les rangs des Jomsvikings dans leur campagne contre l’Angleterre, sa désertion quinze ans plus tôt sera pardonnée. Sinon, tout ce à quoi il tient sera détruit. Le voile est enfin levé sur le passé de Thorfinn et l’origine de sa haine envers Askeladd.

Mon avis
La tension était déjà assez forte dans le premier tome. La suite n’est plus reposante. On a l’impression que l’on est tombé sur une série qui en vaut le détour. Thors, un ancien combattant connait dorénavant une vie tranquille dans un village reculé. Il a sa propre famille et vit en paix. Un jour, Floki, un ancien de ces camarades des Jomsvikings réclame sa présence pour une lutte. Il n’a guère l’opportunité de refuser. Avec un bateau et quelques hommes, ils partent au point de rendez-vous. Seulement, c’était un guet-apens. Thors aurait pu sans souci régler le souci sans trop de problèmes. Mais voilà que son fils, Thorfinn, d’environ 6 ans, orgueilleux et prétentieux, indique le point faible du combattant. Pour lui sauver la vie, il est prêt à renoncer à la sienne. Le gamin au lieu de réfléchir à son égoïsme et son égocentrisme, veut se venger. Comme il est plus aisé de repousser la faute sur les autres que soi même. Sans cela, nous n’aurions pas les bases du récit qui s’étale sur 26 tomes, pour l’instant. La série n’est pas terminée. Le gamin est assez énervant et insupportable. On voit mène un orgueil mal placé. Qu’aura t’il vraiment appris de son père? On connait un peu plus le personnage d’Askeladd qui n’est pas totalement un chef sans moral.

Au niveau graphique, c’est d’une grande précision et très réaliste. Les scènes se combat sont un vrai plaisir à regarder. Surtout que l’on voit une pléthore de technique. On trouve même des stimulants comme l’évocation du champignon de Berserk, décuplant la force. On y voit aussi la construction d’une stratégie aussi bien du côté de Thors qu’Askeladd. Quand on tend un piège, on analyse très bien les lieux avec ses forces et ses faiblesses. De même pour le combat avec les épées, les haches et autres armes de guerre. Makoto Yukimura illustre à merveille l’image du père sacrifié, recouvert de flèches comme une image religieuse de Saint Sébastien. Thors devient un martyr ce qui permettra d’avoir une forme d’immortalité et de culte de la personne. Elèment indispensable pour la quête de vengeance d’un fils outragé. L’aspect psychologique n’est nullement mis de côté. Bien au contraire, les individus sont exploités pour les rendre attachants, touchants et si vrai. Comment ne pas avoir envie de poursuivre la découverte?

Une lecture convaincante et passionnante qui se dévore d’une traite.

L’avis de L’apprenti Otaku : « Le héros Thorfinn est assez en retrait au profit d’un Askeladd vraiment très charismatique, mais on sent que ces événements introduisent la thématique de la vacuité de la guerre et surtout la caractérisation d’un héros qui sera amené à beaucoup évoluer. De plus, de nombreux camps et personnages charismatiques sont mis en avant afin de développer les jeux de pouvoirs qui seront à n’en pas douter au cœur de l’histoire à venir. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s