Buffy contre les vampires – Tome 6 – Les secrets de la tueuse – Bellaire, Lambert, Genolet, Bachs et Carlini

Le métier de tueuse n’est pas de tout repos. Surtout quand on sait que le boulot impose de mourir jeune. A moins qu’il existe un moyen de changer les choses?

4e de couverture
Depuis son arrivée à Sunnydale, Anya a joué un rôle clé dans la vie de Buffy. Mais son passé énigmatiques et sa mission cachent plus de mystères que ne l’imaginent ses alliés… Le Conseil des Observateurs en sait d’ailleurs bien davantage qu’ils ne voudront l’avouer aussi bien sur Anya que sur la Tueuse qui était là avant Buffy. Et alors que les secrets des Tueuses sont révélés, vous en apprendrez également davantage sur Faith.
On entre ici dans la deuxième moitié de la série, le titre s’étant conclut aux Etats-Unis avec son tome 10. Ce tome compile des épisodes de la série régulière et un one-shot sur Faith.

Mon avis
A chaque sortie d’un nouveau de tome de la série de « Buffy contre les vampires », l’enthousiasme est là. Surtout que Jordie Bellaire est encore au scénario. Les tomes précédents se sont savourés car on réinvente les péripéties autour d’une héroïne d’une force et d’une fragilité incroyable. Pourtant, cette fois-ci la déception est au rendez-vous. Déjà comme d’habitude, l’ouvrage n’est pas très épais contrairement à la première adaptation des vraies épisodes. Pour 18,00€ on reste tout de même sur sa faim. En plus, nous avons deux épisodes autour d’une tueuse qui veut se venger d’un système discriminatoire. Si elle et son mentor ne suivent pas les règles, ils doivent être exclu. De toute façon quand une tueuse meure une autre prend sa place et beaucoup plus jeune. Les élus ont entre 12 et 14 ans. Donc si elles arrivent à 22 ans, cela ne plaît pas forcément à la direction. Pas de bol, Anya une démone de la vengeance aide ces femmes bafouées à réaliser un châtiment à la hauteur de la blessure ressentie. En assassinant des superviseurs et des tueuses, tout le système part en vrille. Est-ce si raisonnable? En tout cas, cela ne passionne pas vraiment. Ni même l’interrogation de Buffy de sa place avec deux autres tueuses à Sunnydale. Le rythme est assez lent et sans vraiment de surprises. Et le dernier épisode concerne une évaluation de la réactivité de Faith tourne en boucle. On n’aurait pas son nom inscrit quelque part, on ne l’aurait pas reconnu. A chaque publication d’un épisode, un dessinateur et un coloriste différent. Par conséquent, il ne faut pas s’attacher à une forme précise. Un choix esthétique propre à la culture américaine. Mais quand tout est réunie dans un tome, on a une impression de chantier. Surtout quand le scénario semble aller trop vite et retirer une partie de son essence. Bref, les pages se tournent très vite sans aucun enthousiasme. On en vient même à se demander si on a envie de lire la suite.

Une vraie déception de lecture car on s’est attaché à nos tueuses pas du tout au coeur de l’action.

9 réflexions sur “Buffy contre les vampires – Tome 6 – Les secrets de la tueuse – Bellaire, Lambert, Genolet, Bachs et Carlini

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s