Les oubliés de la science – Camille Van Belle

Ce n’est pas parce que l’on a une bonne idée, qu’elle va être reconnue. Une multitude de scientifiques ont fait des découvertes importantes. Et pour quoi au final? Etre oublié.

4e de couverture
Saviez-vous que Darwin se serait fait damer le pion par Alfred Wallace, si ce dernier n’avait pas eu un sacré syndrome de l’imposteur ? Que la composition des étoiles n’a pas été découverte par Henry Russel, mais par Cecilia Payne, à qui il avait ordonné de se taire ? Que la première caméra n’a pas été inventée par les fameux frères Lumière, mais par Augustin Le Prince, disparu mystérieusement dans un train juste avant de présenter son invention ? Que nous devons la découverte de la matière noire, de la trisomie 21 ou encore du chromosome Y à des femmes nommées Vera Rubin, Marthe Gautier et Nettie Stevens ?

   Grâce à cette BD pleine d’humour, issue de la chronique « Trou de mémoire » du magazine Science et Vie junior, partez à la découverte d’une autre histoire des sciences, à la rencontre de ces 48 hommes et femmes passionnants, fantasques et attachants ; qui, parfois à cause de leur caractère trop mégalo ou procrastinateur, mais surtout en raison du sexisme ou du racisme, ont été injustement évincés. Ces « oubliés » et leurs découvertes, remis ici en lumière par le trait enlevé de Camille Van Belle, vous ouvriront à coup sûr de nouveaux horizons et vous rendront curieux du monde, de ses galaxies à ses atomes.

Mon avis
La science ne s’est pas faîtes en un jour. Elle s’est surtout construite sur le long terme avec de nombreux chercheurs et quelques chercheuses. Beaucoup ont fait des découvertes dont la plupart ont été volé par un autre. La difficulté à faire reconnaître ses travaux repose déjà sur le genre. On croyait encore que les femmes n’avaient pas les aptitudes pour réfléchir et trouver. Elles étaient bonnes dans l’informatique avant que cela connaisse un vrai boom et que l’on y mette des hommes. Donc quand les femmes brillaient, leurs responsables en profitaient pour s’approprier leur travail et même avoir des prix nobels. Les choses sont encore plus compliquées quand on est une femme non blanche et aussi pour les hommes non blancs. Par chance jusqu’à récemment, la diversité se fait plus dans les universités et les laboratoires. Il y a aussi des trouvailles qui ne sont pas arrivées au bon moment, où les théories n’étaient pas assez mures. L’approche est très enrichissante et choquante à la fois. Il y a tellement d’oubliés que l’on se met à réfléchir sur l’intégrité des fameux scientifiques. Comment peut-on savoir ceux qui sont honnêtes et ceux qui sont voleurs? Il faut attendre 2022 pour avoir un premier tome qui nous en donne des noms. Camille Van Belle ne se contente pas d’une simple histoire en quelques pages. Elle rajoute une page d’explications et des sources pour aller plus loin. Nous pouvons vérifier les faits et mieux comprendre le contexte. Aucun doute que le tome 2 sera autant passionnant. Impossible de ne pas faire le parallèle avec « Culottés » de Pénélope Bagieu.

Que diriez-vous de découvrir les dessous de la science? Attention il y a pleins d’oubliés qui ont maintenant le droit à la mémoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s