Tous allergiques ? – Arte

Nous connaissons tous autour de nous des gens qui sont allergiques. Mais comment ce fait-il? Est-ce du à un accès d’hygiène? ou la plus grande présence de produits chimiques?

L’allergie n’a rien de naturelle dans la survie de l’Homme. Par conséquent, on sait que c’est quelque chose de nouveau dans le développement de l’être humain. Ainsi on constate plus d’asthme, d’allergie au pollen, au parfum, au sperme… avec tout un lot de maladie. La plupart ne se soigne pas de façon définitive mais se gère en réduisant les symptômes. Une certitude, ce n’est pas une évolution génétique par conséquent c’est l’environnement. Puis nous avons l’essor des perturbateurs endocriniens et aussi de la chimie sous toutes ces formes. Beaucoup de chercheurs ont constaté l’effet épigénétique. Ce qui signifie que des choses chimiques se rapproche de l’ADN et l’incite à se tromper dans des messages à envoyer au corps. Les produits nocifs sont partout dans l’air, dans les produits d’emballage, dans les produits de beauté… Il existe plus de 80 produits chimiques dans le commerces et peu on été testés seuls ou en interactions. L’appel de Paris a déjà tiré un signal d’alarme. L’Union Européen a fait quelques restrictions sans pour autant nuire aux lobbyistes. Comment se protéger? Il faut manger plus sainement et peu traité, limiter les produits suremballés, éviter les tapis et canapés en tissus nid à acariens… Le documentaire n’en parle pas mais la solution serait surement dans le microbiote. 70% des allergènes viennent de notre intestin donc ce n’est pas fou de l’aider à se renforcer.

Lien vers le reportage : https://www.arte.tv/fr/videos/050386-000-A/tous-allergiques/

Lire le bon article du Monde sur ce reportage

Présentation officielle :
« Comment expliquer la recrudescence des cas d’allergies dans le monde ? La journaliste italienne Patrizia Marani, elle-même allergique, part à la rencontre de chercheurs et de scientifiques. Au fil de son enquête, elle met en lumière la responsabilité de l’industrie chimique dans la propagation de ce nouveau mal moderne. Un documentaire éclairant et sans concession.

La journaliste italienne Patrizia Marani, elle-même allergique, part à la rencontre de chercheurs et de scientifiques pour tenter d’identifier les facteurs expliquant l’accroissement des allergies à travers le monde. Au fil de son enquête, la réalisatrice met à mal la théorie classique selon laquelle celles-ci seraient dues à un dérèglement naturel du système immunitaire – qui prendrait à tort pour cible d’inoffensifs éléments nécessaires à la vie, comme le pollen, par exemple –, et met en lumière la responsabilité de l’industrie dans la propagation de ce nouveau mal moderne. Absence de tests sur les effets des pesticides ou des antibiotiques avant leur mise sur le marché, remise en cause de la notion de « dose minime »… : en levant le voile sur les pratiques douteuses des laboratoires pharmaceutiques et des firmes agroalimentaires, Patrizia Marani démontre comment leurs substances chimiques dégradent jour après jour nos défenses immunitaires. Une enquête sans concessions. »

Réalisation : Patrizia Marani en 2014

11 réflexions sur “Tous allergiques ? – Arte

      • On ne peut pas comprendre ce dont on ne souffre pas… J’avais entendu que les allergies à tout va que l’on avait maintenant étaient dues au fait que la plupart des maladies sont éradiquées et que nos anticorps ne servaient plus à grand-chose, et donc, en s’emmerdant grave, les anticorps déclenchaient le plan catastrophe à la moindre intrusion de pollen ou autre truc…

        Le chocolat à haute teneur me fait éternuer. Je n’éternue pas avec les pralines Léonidas, mais les Neuhaus oui (plus maintenant, la teneur en cacao a dû baisser) et les Galler. Je ne te raconte pas les crises avec la mousse au chocolat de ma mère… repérée de suite si je pique dans le plat 😆

        La poussière des chevaux, quand je les brosse, me fait aussi éternuer, mais pas tout le tmeps.

      • Je n’avais jamais entendu cette théorie. Il ne me semblait pas que l’on avait éradiquer toutes les maladies.
        La théorie de l’environnement semble plus probable quand on sait tout ce qui est mis dans le sol et l’air depuis la révolution industrielle. La nouvelle hypothèse pour aider les gens repose sur le microbiote. On sait qu’il existe. J’ai commencé à lire des choses sur ce sujet et c’est assez intéressant. Le corps à ces mystères….
        Eternuer à cause du chocolat, un comble pour une gourmande.
        Pour ma part, je dois éviter de manger des épices, des agrumes, des produits pas frais et c’est déjà pas mal compliqué.
        Alors quand j’en saurais plus sur le microbiote, je vais expérimenter. Je sais qu’il y a des levures mais je ne suis pas partante encore.

      • Les plus virulentes qui nous terrassaient avant n’existent plus ou à faible quantité. On vit plus vieux, on meurt moins à la naissance, l’hygiène s’est améliorée (trop ?) et on se contente de choses bénignes (hormis les cancers mais ils n’entrent pas en ligne de compte car pas contagieux).

        Ce matin, la Léonidas m’a fait éternuer, j’avais parlé trop vite 😛 Un comble oui, mais bon, un atchoum, ce n’est pas trop grave 😆

        J’apprends tous le sjours, moi, avec toi ! La microbiote… Comme quoi, faut pas aller chercher les gros trucs 😉

      • Et l’homme a tué aussi beaucoup des animaux, d’espace naturelle où il y avait des maladie, et il y a plus d’hygiène. On a beaucoup d’insectes qui piquent et transmettent des maladies par exemple. Comme c’est propre, ils viennent manger.

        Ce n’est pas parce que tu éternues que tu ne manges pas de chocolat 🙂

        Le microbiote vit naturellement en toi et facilite la digestion, la protection… mais avec l’appauvrissement en protéïnes et autres, la présence de métaux lourds de ce que l’on mange, le microbiote est moins présent et peut moins bien faire son travail. Donc en favorisant sa création, on devrait aller mieux.

      • Je mange toujours du chocolat pour vérifier cette petite allergie… faut toujours contrôler et régulièrement 😆

        Ce qu’on mange, boit, respire nous tue à petit feu… on se dirige vers les dystopies qu’on a lu un jour…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s