Locke & Key – Tome 1 – Bienvenue à Lovecraft – Joe Hill et Gabriel Rodriguez

La famille Locke vit un drame dont ils doivent se relever. Mais l’horreur n’est jamais loin surtout quand un meurtrier s’enfuit d’une prison. Peuvent-ils s’en sortir même en étant dans une maison magique?

Tout aurait pu paraître normal dans la famille Locke. Puis un jour, tout va basculer. Le père va mourir tué par un des étudiant de l’école dans laquelle il travaillait. Suite à ce drame, la famille décide d’aller vivre dans la vieille demeure familiale sur l’île que l’on appelle Lovecraft. Chacun tente de reprendre une vie à peu près normal. Les enfants retournent en cours dans un nouveau lieu scolaire. Par contre, tout le monde savait de quoi ils avaient été victimes. Un peu difficile d’être déjà ainsi catégorisé. Mais c’est à chacun de définir qui il est et non son passé. Cependant, le meurtrier du père n’a pas fini son boulot. Il va s’enfuir en laissant des cadavres sur le chemin jusqu’à retrouver les membres encore vivants des Locke. Son objectif est simple trouver une clé et pour cela il peut décimer tout le monde. Un esprit le manipule pour se libérer de l’endroit où il est emprisonné. Une force magique puissante cherche quelque chose et pour arriver à son objectif, elle est prête à tout. Sauf que Bode voit plus loin que la plupart des gens normaux. Il ne laissera pas faire car cette maison abrite de nombreux secrets et il faut plus d’une clé pour les découvrir.

Que diriez-vous de lire un comics d’horreur pour vous changer les idées? En plus, vous y trouverez un soupçon de terreur à la Lovecraft. D’ailleurs, le clin d’oeil se fera à plusieurs reprises dans l’ouvrage. Les fans de l’auteur vont beaucoup apprécier. La naissance de cette série est due à la rencontre fortuite de deux artistes. Nous avons d’un côté un auteur Joe Hill, qui n’est d’autre que le fils de Stephen King. Il marche dans les pas de son papa avec son goût pour les choses glaçantes et mystérieuses. Et de l’autre côté, nous avons Gabriel Rodriguez au dessin qui a été nominé au prix Eisner de la meilleure mini-série pour « Little Nemo: Retour à Slumberland ». Un duo très complémentaire dans leur vision de raconter une histoire mystérieuse et mystique. On se laisse d’ailleurs prendre au jeu de leur filouterie dès les premières pages. Une famille un peu dissonante avec un adolescent en phase de rébellion et des sujets sensibles. Tout va prendre de l’ampleur après un meurtre et une maison qui ouvre des portes énigmatiques comme la capacité de devenir un fantôme. Tout titille notre curiosité. Mais on sent un petit frein dans la lecture à cause du graphisme assez sombre et rigide. Cela est d’autant plus flagrant lorsqu’on passe d’un comics de Rob Guillory à celle-ci. Toutefois l’intrigue donne envie de pousser plus loin l’investigation.

Un comics audacieux qui fera vibrer les fans de l’horreur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s