A volonté – Tu t’es vu quand tu manges? -Mademoiselle Caroline & Mathou

Quand on est différent dans une société très normée sur la beauté, difficile de passer inaperçue. Quoi tu ne rentres pas dans du 36? Tu as déjà pensé à faire un régime? A quand moins de gens cons avec leurs questions inappropriées?

Que cela soit dans la presse, à la télévision, au cinéma… on voue un véritable culte à la minceur. On parle quand même du succès d’émissions de téléréalité avec des gens qui exposent leur minceur avec gros seins, tablette de chocolat avec un énorme supplément de bêtise humaine. Et dire qu’il y a des scénaristes en plus pour créer du contenu par dessus le culte de la superficialité. Le public est là à regarder ça. Au moins cela donne du travail à des esthéticienne. La perfection pour l’oeil exige un 0 poil. Alors comment croire que cela ne créé par du mal-être chez des gens ordinaires où leur boulot n’est pas le culte de leur corps. Grâce à ça, les salles de sports peuvent se remplir de personnes qui s’admirent dans le miroir. Mais quand toi, tu ne rentres pas dans du 38, d’ailleurs, tu ne te souviens pas quand c’est arrivé la dernière fois, comment éviter le jugement des autres. La grossophobie est vraiment très marqué en France. Si tu es gros c’est que tu es fainéant et bête. Est-ce que cela pourrait être autre chose? Il faudrait croire que non. Ces idées très préconçues sont aussi très répandues dans le corps médical qui parfois ne vous écoute pas, ne fait pas d’examen. Il y a juste une réponse : faites un régime. Le serment d’hypocrite touche aussi de nombreuses professions. Si tu es limité comme personne, il n’y a pas de raison que cela change lorsque vous faîtes un métier en relation avec autrui. De ce fait, quand on est gros, obèse, différent, il faut prendre chaque jour pour un combat contre les regards pleins de jugements des inconnus, des collègues, de ton boss, du serveur au restaurant, de la vendeuse dans le magasins de vêtements… Le moral n’est par conséquent tous les jours au beau fixe. Mademoiselle Caroline et Mathou le savent très bien. Elles partagent avec bonne humeur et amertume un quotidien qui a souvent besoin.

La grossophobie n’est pas un sujet très courant dans la bande dessinée. A ma connaissance sur le surpoids on peut trouver « Mon gras et moi » de Gally ou « Moi en double » de Mademoiselle Navie et Audrey Lainé. Le point commun entre ces bd est qu’ils sont autour de témoignages de femmes. Les femmes fortes sont plus jugés que les hommes. Même si la tendance commence tout légèrement à tourner. Un homme qui a du ventre est un homme qui profite de la vie. La femme, elle est plus fainéante, se laisse aller et bien entendu est moins intelligente. Des gens croient encore que l’intelligence ce trouve cachée dans les bourses et dans l’aptitude à uriner debout. Ben non. Des siècles de lavage de cerveaux perdurent encore à notre époque. Simone de Beauvoir l’avoir dit : « “Le principal fléau de l’humanité n’est pas l’ignorance, mais le refus de savoir.” Un bien triste constat qui se fait avec la montée des nationalistes. Les gens jugent en se croyant meilleur, supérieur car eux font plus partie d’une norme et par conséquent se font mieux voir. Il va falloir changer les normes et accepter la diversité comme une richesse. En attendant, être gros est un défi au quotidien. Il faut apprendre à se blinder et parfois trouver les bonnes réparties à dire au bon moment. Souvent cela ne sert à rien, mais qu’est-ce que cela peut faire du bien à sa conscience. Mademoiselle Caroline et Mathou donnent un témoignage authentique qui peut donner à réfléchir. Pour certaines, elles se retrouveront dans les péripéties, des situations vécues ou/et des phrases discriminantes. Pour d’autres, cela sera peut-être une prise de conscience sur le regard qu’elles peuvent porter sur la différence et devenir plus tolérantes. Pourquoi pas lire « On ne naît pas grosse » de Gabrielle Deydier qui fait une intelligente préface à cette bd?

Et si on pouvait être grosse, sportive, curieuse, gourmande, intelligente et bienveillante? Mademoiselle Caroline et Mathou vous le prouvent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s