« Les ados, le sexe et Internet » – Arte

Adolescents et porno sont des termes en grande corrélation et partout dans le monde. Mais comment ces jeunes garçons perçoivent ce qu’ils voient? Faut-il plus de parole pour priser un tabou?

Voir du porno n’est jamais très difficile et en plus, c’est bien souvent gratuit. D’ailleurs, le secteur se porte assez bien même en période de pandémie. Plus d’un homme à profiter de son premier confinement pour prendre des abonnements jusqu’à avoir des ampoules dans les mains. Mais qu’en est-il des enfants et des adolescents face à ces scènes de pornographie. Dans le monde 1/4 des recherches dans le monde concerne ce sujet, soit 68 millions de requêtes par jour. Forcément, votre enfant, majoritairement les garçons, ont cherché à trouver des représentations de la sexualité. Souvent, le but premier est de se masturber puis de se comparer et apprendre. Comment apprendront-on à faire l’amour? Comment avoir un orgasme? Les adolescents demandent à un moteur de recherche qui les emmènent vers des sites pornos le bien souvent quand ce n’est pas chez les extrémistes de tout bord religieux.

Il y a des campagnes de sensibilisation assez drôle et très compréhensible.

Ces performances trompent le rapport à la réalité. Déjà sur le consentement mutuel, le plaisir mutuel, la durée d’un rapport…. Ils peuvent bien souvent en oublier que se sont des comédiens dans une fiction au même titre que Stars Wars. Et parfois, quand ils visionnent trop, ils perdent des repères. « Ils découvrent le porno hardcore à l’âge de 12-13 ans, peuvent tomber dessus de façon involontaire mais aussi consciemment parce que ça les intéresse, explique Jens Vogelgesang, professeur de communication à Stuttgart, qui a analysé les comportements de milliers d’adolescents. Environ un tiers déclarent avoir été excités, 12 % dégoûtés, 20 % ont trouvé ça amusant. » Parlez de sexualité avec ces parents ou des amis, n’est pas facile. Quels endroits peuvent-ils aller? Assez peu en vérité. Des écoles mettent en place des prises de paroles avec des psy ou des policiers pour sensibiliser à la pédopornographie. Toutefois, ce sujet reste en France encore trop tabou à cause de convictions religieuses de certaines familles qui font croire encore à la cigogne ou l’absolue virginité de la fille avant le mariage.

Le reproche de la construction sexiste du porno n’est pas si vrai. Car au final, est-ce qu’elle ne représente pas le sexisme ordinaire dans la société. Une femme gagne en général moins qu’un homme. Les postes de cadre, de responsables restent à très grande majorité masculine. On dit qu’il faut un homme à la maison pour porter des choses lourdes et gérer les choses difficiles. Les expressions populaires tournent souvent autour de l’anatomie masculine : tu me pètes les couilles, met ces couilles sur la table… Même dans les tâches ménagères, elles restent majoritairement attribués à la femme car pas valorisante pour l’homme. Pourquoi ne prendre comme prétexte l’égalité homme-femme pour aborder le porno avec votre progéniture?

En tout cas, voilà un reportage à conseiller à tous les parents qui ont des enfants à partir de 10 ans.

 

 

https://www.arte.tv/fr/videos/089056-000-A/les-ados-le-sexe-et-internet/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s