The promised Neverland – Tome 15 – Kaiu Shirai et Posuka Demizu

La possibilité de s’enfuir tous ensemble est encore possible. Mais pour cela faudra t’il laisser les monstres s’entretuer ? Emma et Ray sont-ils d’accord ?

Norman est bien en vie et il a un plan pour sauver les siens. Seulement voilà, Emma et Ray ne sont pas très partant pour sa proposition. Il a négocié un pacte avec lord Geelan. Il lui laisse avec les siens prendre sa vengeance envers les ceux qui l’on destitué. Et lui de son côté, il vit tranquillement avec les siens. Toutefois, chacun sait que les choses ne seront pas respectées. Le monstre n’a pas de raison de ne pas les manger après qu’il aura tué ses semblables. Norman compte là-dessus d’ailleurs pour tous les tuer sans distinction. Emma sait qu’ils ne sont pas tous mauvais puisqu’elle a sympathisé avec Mujika. Elle possède quelque chose dans son sang qui permet aux monstres ne de pas avoir besoin de manger de la viande humaine pour survivre. Grâce à cela, les monstres et les humains pourraient vivre en harmonie. Trop utopique pour ceux qui ont été maltraité par ces êtres cruels. Un juste milieu est-il possible ? A moins qu’il est possible de franchir les portes qui permettraient d’aller dans le royaume des humains ?

On a fait du chemin depuis le premier tome. Les génies ont arrivé à fuir et à libérer de nombreux enfants. Mais maintenant quoi ? Il faut survivre sans se faire dévorer par ces monstres qui ont besoin de leur viande pour vivre. C’est un peu comme les humains qui élèvent des animaux dans des usines productivistes pour nourrir les citoyens. Devrait-on uniquement manger les animaux en liberté ? Sauf que là Kaiu Shirai à remplacer le petit cochon ou petit poulet en un jeune enfant innocent et gentil. Là, la donne change car ce n’est plus le même rapport. Les humains ça parlent. Surtout que maintenant on sait qu’il a des façons pour les monstres de vivre sans dévorer de la chair humaine. Sauf que, ce n’est pas parce que ce n’est pas nécessaire que cela ne peut être apprécié. Le parallèle vous parle toujours ? Et puis ces monstres, ils ne sont pas tous pareils. Les généralités c’est mal après on tombe dans un circuit où le méchant est toujours l’autre ce qui nécessite des guerres pour montrer qui est le plus fort ou qui peut faire pipi le plus loin dans la neige. L’air de rien, il y a de nombreuses réflexions philosophiques et sociétales. Les enfants vont-ils les voir ? Peut-être en discuteront-ils avec des adultes pour ouvrir un échange sur la société ? Cette fois beaucoup d’observations et pas beaucoup d’action mais ce n’est très important. Car maintenant que nos deux gentils héros ont trouvé une porte, il va leur arriver des choses non négligeables. Bien entendu, nous en saurons plus au prochain numéro. Ils sont malins chez Kazé.

Un tome dynamique qui montre qu’une situation peut avoir de bien nombreux points de vue. Savez-vous lequel vous choisissez de suivre ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s