Mercy – Tome 1 – La dame, le gel et le diable – Mirka Andolfo

Quelque chose de louche se trouve dans la petite ville de Woodsburg. Et les choses ne vont pas s’arranger avec l’arrivée d’Hellaine. Qu’a t’il pu arriver pour créer un tel sentiment de peur?

Tout débute sur page en fond noir, des ombres qui fuient, une chose indéfinissable, du sang et une femme en pleur qui tire avec une arme à feu. Que peut-il bien s’être passé? Les réponses commenceront à se faire bien des années plus tard. Tous les ans, il y a une commémoration de l’explosion de la mine. Bien des habitants ont perdu un de leur proche. Comme cette petite fille métisse recueilli chez un profiteur qui exploitait les enfants dans son usine. Il leur offrait un toit pour la nuit alors ils devaient travailler pour cela. Rory est persuadée que sa mère reviendra la chercher et elle prie pour cela. D’ailleurs, beaucoup se moque de sa croyance comme son ami Jonathan. Il lui apporte son aide quand il peut. Lui aussi sait ce qu’est la misère et le rejet des autres. Un jour, une jeune femme arrive dans ce coin paumé d’Alaska. Sa peau d’ivoire et ces yeux bleus possèdent quelque chose de fascinant et d’effrayant à la fois. La peur sera le meilleur choix à faire car là où elle passe des cadavres apparaissent. Les corps abandonnés ont quelque chose de bizarre. Une plante étrange les recouvre et des personnes viennent les manger. Qui sont-ils?

Au premier coup d’oeil, comment ne pas être intrigué par la couverture. Une femme à la beauté mystérieuse tient dans ces mains une chose étrange aux couleurs roses et mauve. Qu’est-ce qui peut lier ces deux entités? Nous ne le saurons pas dans ce tome qui plante le décor et les personnages et c’est déjà pas mal. L’histoire est assez dense même si en soit, il ne se passe pas grand chose. On est plongé dans une ville à la fin du 19ème siècle comme il y en avait plein aux Etats-Unis. D’un côté, il y a les riches et de l’autres les pauvres avec entre eux un grand fossé. Pourtant quelque chose les relie : la peur d’êtres cauchemardesques. C’est d’ailleurs pour cela qu’il y a un couvre-feu. L’arrivée d’Hellaine va tout changer. Sa beauté a quelque chose de surnaturel et cela se comprend. Toutefois, même si elle a besoin de manger des humains deux rencontres lui rappellent qu’elle est peut-être plus qu’une bête. Qu’est-ce qui peut lier cette jeune orpheline amérindienne et ce jeune garçon noir à cette beauté fatale? Est-ce qu’ils peuvent changer sa nature profonde? L’univers sombre de Mirka Andolfo pique la curiosité du lecteur qui veut en savoir plus. Elle trouve la parfaire harmonie entre scénario, graphisme et couleur pour le côté obscur et ténébreux.

Un premier tome singulier qui donne le ton d’une aventure à la fois sombre et cruelle.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s