Spirite – Tome 1 – Tunguska – Mara

Les fantômes existent vraiment. Ils sont autour de nous et certains ont des formes assez singulières. Le jeune Davenport va vous les faire découvrir.

Décidément rien ne se passe comme il faut pour Ian Davenport. Il sait que les fantômes existent. D’ailleurs, c’est pour cela qu’il invente des machines afin de les détecter et d’entrer en communication avec eux. Seulement certains ne sont pas encore au point et peuvent s’enflammer. C’est ce qui arrive à la dernière cession de spiritisme où il assiste avec son ami et guide, Boris. Malgré la déception, ce n’est qu’un petit échec et non la fin de son métier. Tout comme Nell Lovelace qui est reléguée à la rubrique des faits surnaturels. On ne pourrait pas mieux dire qu’elle est septique. Toutefois tout va changer quand Ian Davenport va débarquer dans son bureau pour qu’elle écrive une information pour prévenir les spiritologues d’un grand danger. Il a vu son mentor mourir sous ces yeux. Le criminel qui a fait ça à évoquer un certain Eisenstern, Arroway, Tunguska. Quel lien entre tout ça ? La vieille secrétaire a la réponse. Tunguska est une ville en Sibérie dans laquelle il y a eu un phénomène inexpliqué en 1908. Les spécialistes sur place à ce moment-là sont tous morts récemment. Cela ne peut être une coïncidence. Seule mademoiselle Sekhar est encore en vie. Il faut aller la protéger et vite. Trop tard, Arthur Arroway arrive dans son étrange vaisseau et va enlever des êtres vivants. Mais pourquoi tout ça ?

Au premier coup d’œil à la couverture, on sait dans quel univers on va aller et nous y avons hâte de nous y plonger. Direction le monde des esprits et du mystère. Le titre de la série ne nous permet aucun doute dessus : Spirite. Après avoir regardé en détail tous les éléments, on a envie que les choses prennent vie pour nous raconter une histoire. Les éléments se mettent en place pour former un bînome touchant et pétillant. Nous avons d’un côté un spiritologue jeune et balbutiant. Et de l’autre une très jolie charmante jeune fille, libre et journaliste, un métier assez rarement féminin dans les années 30. Mara lui donne le nom Lovelace comme un clin d’œil à Ada Lovelace, première programmeuse informatique de l’histoire. Ce couple attachant mène une enquête entre policier et fantastique. Rien de tel pour titiller la curiosité de petits et grands. D’autant plus que les couleurs bleu et verte contribuent à l’ambiance mystique. Le décor de New-York avec les êtres mystérieux qui a enlevé notre duo apporte un véritable plus. Le grandiose classique rencontre des formes futuristes. Tous les codes sont réunis pour captiver le lecteur qui n’a qu’une seule hâte arrivée à la fin du tome : lire la suite. Pour terminer en beauté, la dessinatrice nous propose un extrait des carnets de Ian Davenport où l’on voit d’étranges machines. Un choix malin pour nous un peu plus envie de retrouver notre équipe de choc.

Une aventure palpitante qui saura ravie tous ceux qui aiment le fantastique et l’aventure. Masi attention, il va falloir prendre son mal en patience. Ce n’est que le premier tome sur 4.

6 réflexions sur “Spirite – Tome 1 – Tunguska – Mara

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s