Les enquêtes de Philippine Lomar – Tome 5 – Un vilain, des faux – Dominique Zay, Greg Blandin et Dawid

En prenant le train, Philippine rencontre une jeune fille qui s’enfuit. Elle sent que quelque chose préoccupe l’enfant. Peut-elle l’aider ?

La mère de Philippine avait fait un malaise lors de leur séjour à Lisbonne. Le médecin à Paris lui a retiré un petit morceau de glande surrénale et maintenant elle va mieux. Toutefois elle doit encore rester à l’hôpital quelque temps. Tonton Gégé va veiller sur elle à Amiens pendant cette période. Dans le retour en train, une petite fille bouscule Philippine en fuyant le contrôleur. Très vite, notre jeune détective l’a retrouve et lui demande ce qu’elle a. Tobi va rejoindre son frère Jacobo à Amiens qui est parti à la recherche de leur oncle M. Saâba. Ils viennent tous les deux de Douala au Cameroun et sont en situation irrégulière. Philippe va lui venir en aide et grâce à son réseau d’amis, elle sait par où commencer. Mat Levilain « sert de rabatteur pour trouver des clandestins, travail au noir pour des bâtards d’employeurs ». Il faut agir vite alors. Elle s’infiltre dans un convoi et retrouve le jeune garçon. Toutefois, cette initiative risque de lui coûter cher. Heureusement qu’elle a des gens sur qui compter pour sauver la situation.

Dominique Zay choisit un sujet important comme trame de son récit. Cette fois, il choisit d’évoquer les sans-papiers venus d’Afrique. Son héroïne va réunir une famille qui vient retrouver leur oncle. Le scénariste explique très vaguement qu’ils fuient la pollution et la corruption qui étouffe un pays. Toutefois, il met sous le tapis la méthode pour venir du Cameroun, les conditions de voyage, le prix… Ni même où le frère et la sœur vivaient sur Paris avant d’aller sur Amiens. Il est dommage encore une fois de choisir un sujet aussi sensible et toujours d’actualité pour le survoler aussi simplement. De même, on aurait pu trouver à la fin du tome un petit dossier pédagogique pour mieux contextualiser et comprendre. Ce ne sont ni les spécialistes ni les organismes qui manquent. C’est d’autant plus nécessaire que c’est à destination d’un public enfant/adolescent. Au final, l’immigration est juste un sujet comme un autre pour donner un contexte à une enquête policière qui n’en ait pas trop une non plus. Contrebalancer à la fin avec l’immersion dans un conte africain avec la beauté de la nature, des animaux en liberté est aussi un peu facile. Est-ce que cette Afrique hors tourisme de masse existe encore vraiment ? Et surtout en dehors de quelques parcs ?

Du côté du scénario, quelques phrases chocs et gentilles qui manquent d’explication. C’est mal qu’il a des gens qui profitent de la misère des autres. Pourquoi ne pas expliquer le pourquoi du comment? Pourquoi cela perdure ? Qui s’enrichit de cela ? On reste juste sur la dualité naïve du bien contre le mal. Mais la réalité est bien loin de cela surtout lorsqu’il est question de justice. Peut-être qu’il est bien de montrer que l’on a de l’esprit néanmoins point trop n’en faut. Le méchant se nomme Levilain, vraiment ? Et ce titre : Un vilain, des faux ? On en parle ? Non. Au final j’ai été vraiment déçue de cette dernière aventure qui ne me donne pas envie de lire la suite. Même si pour une fois nous avons le droit à micro-teaser.

Réunir une famille c’est bien dans les objectifs de Philippine. Mais est-ce ce noble objectif suffit à en faire une bonne histoire ? Malheureusement non.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s