Les enquêtes polar de Philippine Lomar – Tome 4 – Total respect ! – Dominique Zay, Greg Blondin et Dawid

Par hasard, Philippine rencontre Rosa. Elle voit bien que l’adolescente a des problèmes et se propose de l’aider. Saura t’elle assez forte pour affronter un homme violent ?

Philippe passe un moment de détente avec son oncle Gégé. Lorsqu’elle va à la cabane pour chercher une bouteille de cidre, qu’elle n’est pas sa surprise en voyant quelqu’un couché au sol. C’est une adolescente comme elle. Vite fait, elle se met debout et s’apprête à partir. Toutefois, Philippine la retient en lui proposant son aide. « Je suis née pour écrabouiller les embrouilles ». Rosa ouvre son cœur et lui explique la situation difficile qu’elle vit avec son beau-père. Tout le monde l’adore et le trouve gentil. Mais une fois à la maison, il frappe sa mère encore et encore. Personne ne va croire qu’un homme aussi charmant peut être aussi méchant. Il le sait bien et le répète à loisir. Impossible de laisser une telle personne ainsi agir. D’ailleurs, il l’a menacé d’arrêter de le chercher sinon elle allait souffrir. Raison de plus pour le faire payer pour son comportement. Grâce à sa maman, elle trouve l’idée qui va tout changer. Ainsi devant tout son entourage, il va montrer son vrai visage. Personne ne pourra plus le défendre. Justice est enfin rendue.

Dominique Zay fait grandir son héroïne en lui donnant plus de confiance et de maturité. Une nouvelle fois, il s’empare d’un nouveau sujet très important : la violence conjugale. Un homme frappe sa compagne sous le regard de la fille de cette dernière. Il est charmant à l’extérieur et personne ne peut douter de sa gentillesse. C’est bien souvent le cas quand ces personnes sont dénoncées. On incrimine souvent les victimes de créer des problèmes où il n’y en a pas. Dans la croyance populaire, l’image qu’un méchant doit être moche et insociable est inscrite profondément. A croire que les gens beaux et gentils sont forcément du côté du bien. Il faut arrêter d’accepter de telles inepties. La nature humaine des gens n’est pas marquée sur leur front. Il faut écouter les victimes et les aider. Et non les blâmer car cela peut égratigner une fausse image que vous pouvez avoir d’un homme. Pour une fois, à la fin de la bd, il y a une référence numéro gratuit pour les violences. Un numéro au combien utile en période de pandémie car les violences conjugales ont explosé avec le confinement et le couvre-feu. Dommage que cela soit noté de façon discrète et qu’aucun partenariat n’a pas été fait pour expliquer le but et les objectifs du 3919 pour les Violences Femmes Info. La démarche aurait pu être totale comme cela peut se faire dans d’autres bd.

La bd étant à destination des adolescent(e)s, l’histoire doit bien se terminer. Mais ce n’est pas parce qu’une femme porte plainte pour violence que le mari est forcément mis derrière les barreaux. Le monde n’est pas forcément aussi bien marqué avec les gentils et les méchants. La complexité de la réalité est tout autre.

Greg Blondin fait évoluer graphiquement son héroïne. Elle a grandi physiquement, son corps s’affine et son visage fait plus adulte. Il nous propose une belle adolescente courageuse et téméraire. Même son trait se trouve plus affirmer dans toute la bd. C’est un plaisir de voir évoluer une série. La mise se fait plus audacieuse en sortant légèrement du classicisme. Dawid continue dans sa palette de couleurs qui donne l’unité au travail de ces compères.

Une nouvelle aventure qui dénonce la violence physique dans les couple. Philippine Lomar ne renonce jamais à rendre justice.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s