Libres! – Arte

« Soit belle et tais-toi ». Et si on n’était pas d’accord avec cette assertion très masculo-centrée ? Pourquoi ne pas choisir plutôt « Soit Libre et exprime toi ?»

« Libres ! Manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels » était à la base une bande-dessinée publiée chez Delcourt en 2017. Ovidie avec la comédienne et journaliste Sophie-Marie Larrouy, la dessinatrice Diglee et le réalisateur Josselin Ronse ont donné vie à ces histoires de papier. Ainsi après 2 ans de travail sont nés 10 épisodes de 3m30 dès 15 chapitres originels du livre Ovidie. Un projet coproduit par ARTE France, Magneto Presse et 2 Minutes. Les tabous restent les même et changent assez peu que cela soit les règles, les poils ou l’obligation de minceur. Alors pourquoi ne pas bousculer un peu tout ça et inciter à ces poser des questions ? Pourquoi trouver normal qu’il faut toujours plaire à ces messieurs et flatter leurs égos ?

Les mouvements masculins pour décrier leur perte de pouvoir inquiètent surtout qu’ils vont assez facilement vers des mouvements extrémistes. Peut-être qu’ils pourraient voir ce genre de choses et se poser des questions ? Est-ce qu’être un homme doit se définir par un sentiment de supériorité ? Faire pipi debout n’est pas un super pouvoir. Ovidie met les pieds dans le plat et aucun doute que cela va en déranger quelqu’un et aussi quelqu’une très traditionnalistes. De très nombreuses femmes croient normal d’accepter « tais-toi et soit soumise ». Echanger reste la clé pour se comprendre et éventuellement changer de comportement plus respectueux de soi. Cette mini-série au ton didactique, engagé et humoristique peut-être un bon début. Elle n’est pas là pour nous faire la morale car nous sommes pétries de nos propres contradictions.

Mon avis pendant le visionnage
On commence par un sujet qui porte le Sirop de corps d’homme. La rumeur que le sperme est bon pour la santé. Etrangement, c’est surtout bon pour la santé des femmes. Etrange non? Parce que si c’est si bon ces messieurs se feraient souvent des masques et des tartines? Et puis pourquoi ne se faire des soirées masturbations masculines pour en profiter de ces bienfaits? Est-ce encore un diktat pour flatter ces messieurs alors? Se croit-il alors là incroyable virile comme il peut le voir dans des pornos? On voit même de nouvelles pratiques comme le boukaké. Une injonction sexuelle qui va toujours dans le sens du plaisir masculin. N’est-il pas temps de changer les choses? Et en plus le sperme ça à « un goût de lait périmé dans lequel on aurait laissé infuser des asperges ».

Des photos de bites dite dickpick presque tous les gens de notre entourage ont en reçu une. Encore une gloire à ces messieurs qui se croient si extraordinaires? Avez-vous déjà reçu une pussypick? Ben non, ne faudrait-il pas se poser des questions? Tout petit on apprend aux petits garçons que leur identité sexuelle se fait par la visibilité de leurs organes génitaux. Et tout petits, ils savent dessiner des pénis et n’hésitent pas à les reproduire partout. Mais les filles, ont leur faire croire qu’il n’y a rien, juste un trou, le vide, le néant. On ne peut pas être rien? On montre rarement des représentations de vulve car beaucoup trouve cela choquant. Plus qu’un pénis? Vraiment? D’ailleurs, cela ne fait pas si longtemps qu’elle est apparue dans les livres de biologie. La femme existe aussi par son sexe. Merde alors, ce n’est pas parce que des choses pendouilles entre les jambes que cela veut dire qu’on est supérieur? On vous aurait menti?

Le porno pou maman fait son apparition dans la littérature. Quoi les mamans peuvent avoir une pratique sexuelle? Et c’est toujours la femme qui doit être punie? On répond à 50 nuances de conservatisme? « Une blanche colombe qui se révèle à elle grâce à la soumission ». On voit quoi? Une femme de 20 ans, blanche, mince et plaisir lié à un pygmalion. Elle est où la modernité la dedans mesdames? Boy power, encore.

Ne montrez pas ce sang que je ne saurai voir. Beaucoup ces messieurs prennent peur à l’idée de faire l’amour quand madame à ces règles. Prenons la calculette et calculons : « règle à partir de mes 12 ans, qu’elles vont probablement s’arrêter vers la cinquantaine et qu’elle dure en moyenne 5 jours par mois, je retranche les périodes de grossesses et d’allaitement, on va dire que je suis censée avoir du sang dans ma culotte approximativement 2 250 jours dans ma vie ». Pourquoi les règles doivent être encore un tabou? Le sang des règles est bleu ou mauve. Le sperme reste toujours blanc. Quand des artistes exposent des serviettes hygiéniques, tampons avec du sang, le public est choqué. Pourtant sans cela, les gens qui râlent ne seraient pas là.

« Putain j’suis vieille ». Vieillir c’est le pire qui peut arriver à une femme occidentale. La valeur marchande sur le marché du baisable reste jeune mais pour les femmes. Ces messieurs peuvent devenir moche et ridé, c’est normal. Les femmes sont des corps et les hommes se limite à l’action. Femme, belle, trophée et homme on l’assimile à quoi? Peut-être relire Despente alors?

Pourquoi faire des régimes? On ne peut pas être grosse et belle? Bonjour trouble alimentaire et haine de soi. Comment être en paix avec notre morphologie quand toutes les images autour de nous sont menteuses? Et notre entourage a besoin aussi de belles images et refusent parfois d’être vu avec des gros. Que vont penser les autres? Est-ce si important au final? Peut-être que vous êtes quelqu’un qui aime les gens pour ce qu’ils sont et non ce qu’ils représentent?

Tous le monde ment et surtout les hommes hétérosexuels. Les hommes surévaluent leur performance et les femmes font le contraire. Ainsi les chiffres ne sont pas cohérents. Taille, nombre partenaire, durée et fréquence voilà ce qui compte pour monsieur pour se vanter auprès des autres. Le chiffre reste le plus important. Et si le plus important était le plaisir entre partenaires? C’est juste une question.

Et les femmes dans tout ça? Les mecs croient que les lesbiennes le sont car elles ont été mals baisés. Deux femmes sont là juste pour exciter les hommes. Ainsi la bisexualité féminine est tolérée. La sexualité masculine reste toujours mal vu.

On peut parler aussi de la pénétration anal. Difficile de parler de cette pratique de façon non genré d’où le nom de « Dans l’cul Lulu » l’épisode. Pratique anale et lié à l’humiliation, Paris on t’encule ou va te faire foudre. C’est à monsieur de pénétrer madame et pas autre chose. Etre femme c’est être soumise d’où l’expression « faire la femme »? Tout ce qui rentre doit-être valider en amont, « le consentement c’est la clé ».

Le poil, le « gazon maudit » voilà un sujet tabou et qui tient une place importante pour les femmes. 75% des 18/25 ans femmes font l’intégral et le demi-intégral. Pour être viril il faut être poilu donc pas madame. Le tout soutenu par le capitalisme avec 2 milliard par an juste pour l’épilation. Le poil est sale comme le sexe féminin? Ben non, bien au contraire. Ce n’est pas pour rien que cela pousse. D’ailleurs avec des poils il y a moins de mycoses. Etranges non?

Vous attendez quoi pour regarder cette websérie?

https://www.arte.tv/fr/videos/RC-020447/libres/

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s