Creepy Past – Tome 1 – Tapi dans l’ombre – Enna, Di Giovanni, Rigano et Dottori

Quelle est la frontière entre la réalité et les cauchemars? Difficile à dire surtout pour un jeune garçon. Qu’est-ce que cela peut cacher?

La fondation REM est une institution pour aider ceux qui ont des troubles du sommeil. Quibo vient juste d’arriver et il n’est pas très enthousiaste. D’une part après la séance avec le psychologue qui lui a donné un casque lui faisant voir un être étrange. Et d’autre part, il doit partager sa chambre avec un gars bien trop gentil. « Je suis Liam, ton compagnon de chambres pour les jours qui viennent. » Libbie la tutrice va lui faire le tour du propriétaire. Il écoute distraitement. A la cantine, il fait la rencontre d’Ester qui fait une petite crise. Très vite, il se rend compte que c’est normal dans son attitude exagérée. Puis deux petits malins viennent s’en prendre à Liam. Quibo n’accepte pas et lui vient en aide. Le seul souci est que la montée de colère fait apparaître des images et des messages. « Tues-les! ». Sa nuit n’est pas de tout repos. Les cauchemars sont présents et très violents. Une annonce dans le parc l’incite à visiter un forum Slasherman. Il y a un lien avec lui, il en est certain. Ester va faire ressortir sa vraie nature. Mais où est-ce que cela va les mener?

Le thème du rêve et du cauchemar sont assez présents dans la littérature jeunesse que cela soit dans les romans ou les bd. Toutefois l’angle d’approche n’est pas identique. Par exemple dans « La brigade des cauchemars » de Franck Thilliez, Yomgui Dumont et Drac, des enfants pénètrent dans des cauchemars pour changer les situations effrayantes. Dans « Creepy Past « , c’est tout autre chose. Bruno Enna et Giovanni Di Gregorio choisissent eux-aussi de prendre comme lieu au coeur de l’histoire une fondation/clinique un peu mystérieuse. Sa fonction annoncée publiquement est de l’aide aux plus jeunes pour mieux dormir. Derrière se cache des objectifs moins avouable. Les scénaristes prennent en compte que ces apparitions au visage de mannequins ne sont pas seulement des visions nuisant au confort de sommeil cela va plus loin. D’ailleurs, ils vont prendre vie en dans plusieurs dimensions dont la nôtre. Mais qui sont-ils vraiment? Quel lien existe t’il entre ces êtres cruels et notre jeune héros Quibo? Va t’on assister à une autre forme de lutte du bien contre le mal?  Et surtout que vient faire Ester dans cette histoire? On sait que ce n’est pas une demoiselle comme les autres. Quelque chose de plus complexe se cache et pour en savoir plus, il faudra lire le tome 2. On rentre assez vite dans l’action sans vraiment comprendre les tenants et les aboutissants. Il manque des clés de compréhension pour bien s’immerger complètement dans le récit. Espérons que la suite saura nous apporter l’ensemble des éléments pour mieux s’immerger dans cette bd prometteuse.

Et si les cauchemars étaient une façon de révéler notre vraie nature? Quibo est-il prêt à avoir la réponse?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s