Croisières touristiques : touché-coulé?

On pourrait croire au début que c’est plutôt bien que les croisières touristiques sur les bateaux géants soient à l’arrêt. Mais quelle alternative ont les villes qui dépendent presque uniquement du tourisme? les ports maritimes? et ces entreprises de navires de croisière?

 

 

 

 

La crise du Covid a modifié le mode de vie de tout le monde et sur toute la planète (ou presque). Le secteur du tourisme a pris un coup dur d’autant plus avec la fermeture des lieux culturels (surtout en France). Le désir de voyager est d’autant plus fort aujourd’hui que jamais. Nous n’aimons pas être limité et enfermé. Les croisières touristiques souffrent également de la situation. On peut dire que c’est mieux ainsi pour l’environnement toutefois c’est un secteur économique assez important. Selon la taille du navire et les villes, les frais d’amarrage rapportent entre 50 000 et 150 000€. La réduction du transport maritime est un véritable manque financier pour des villes et régions.

Par exemple, la cité des doges, la ville la plus fréquentée en Europe avec en 2019, 546 bateaux. Cela a permis de rapporter 35 millions euros. En 2020, seuls 6 navires ont amarré. Des milliers de personnes se retrouvent sans emploi et n’ont pas d’alternative économique. Le maire voulait pensait à un autre tourisme plus écologique. C’est l’opportunité de réfléchir à cela avec les acteurs locaux. De même à Marseille, deuxième port en France, qui a reçu 497 bateaux de croisière en 2019 avec 1,8 millions de voyageurs qui a rapporté 370 millions à la région. 2020 était censé être une année plus profitable avec plus de 2 millions de passagers. Toutefois, seuls 35 paquebots ont accosté. Le manque a gagné est estimé à 380 millions d’€.

Est-ce la fin des bateaux de croisière? Absolument pas. Il va falloir se réinventer pour permettre de réduire tout risque et rassurer les voyageurs. Des technologies existent et arrivent sur le marché. Déjà, la conception des navires de demain est à revoir. Faut-il abandonner le tourisme de masse et en faire plus sélectif? Faut-il en profiter pour réfléchir à des paquebots plus vert? ou des paquebots avec plus de divertissements dessus comme des manèges? Il est possible de changer avec l’implication des parties. Possible ou impossible? L’avenir nous le dira.

Un très bon documentaire qui nous montre que le coronavirus a changé les choses. « Un nouveau départ ne sera possible que collectivement ».

A voir sur Arte Tv

 

2 réflexions sur “Croisières touristiques : touché-coulé?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s