Abbé Pierre – La force des infiniment petits

Le nom de l’Abbé Pierre est encore très présent malgré qu’il soit décédé en 2007. Son association a décidé de lui rendre hommage afin que l’on n’oublie pas cet homme de conviction et d’action.

Comme c’est bien bientôt Noël, j’ai acheté ce livre à offrir à une copine qui est entrée dans un couvent. Les livres hérétiques, comme elles disent, sont interdits. Uniquement les livres autour de la religion catholique sont autorisés. Et on va dire que ce n’est pas vraiment ce que j’apprécie lire et encore moins investir. Alors il fallait trouver un livre entre deux, pas trop orienter JC&Co car elles en ont pléthore. J’ai trouvé le juste milieu avec un livre sur l’abbé Pierre. On parle d’un homme qui a eu une révélation religieuse très jeune mais qui a fait beaucoup de choses entre autre avec son association Emmaüs. D’ailleurs, elle est toujours très active dans l’aide aux plus démunis. Le parcours d’un tel homme devrait être intéressant à lire quel que soit son obédience.

« Toutes les révoltes se lèvent au nom de droits violés. Toutes aboutissent à violer les droits ».

Toutefois, la forme du livre m’a dérouté. Je pensais trouver une biographie un peu romancée avec des extraits de ces discours, de ces publications… Mais pas du tout. Je n’ai pas regardé avant de l’acheter. La plus grande partie de l’ouvrage sont des extraits de discours, de manuscrit, d’articles… classés par thèmes comme révolutions, humanité ou civilisation. Même si le message est très beau, très bien écrit et qu’il arrive à dénoncer l’oppression des plus sur les plus pauvres, c’est assez ennuyant à lire. Plus de 150 pages de citations, c’est lassant à lire car il n’y a pas de contextualisation mis derrière. J’aurais préféré savoir que suite à tel évènement il a écrit tel article dans la presse, dans son journal. Que quand il a été invité à l’assemblée nationale, il a lu ce discours dans tel contexte. Même pour les extraits de discours à la fin, ils arrivent là sans relation à une époque, une période. C’est dommage de ne pas avoir créer un fil conducteur concret entre les choses. Il ne semble pas qu’il faisait les choses au hasard sans cohérence. Son temps, il devait le jauger avec beaucoup de précisions car ses champs étaient vastes et dans le monde entier.

« Ce qui compte, ce n’est pas quelles voix parlent autour de nous, mais quelles voix nous écoutons »

Au final, seule la courte biographie mise à la fin et non au début, éclaire sur ce personnage qui a marqué l’esprit de très nombreux français. Et quand il parle, il parle de la valeur de l’Homme et non d’une foi. Ce qui permet de faire un message plus universel, pour tous qu’importe son statut social, sa foi ou son absence de foi, qu’il habite au Nord ou au Sud du monde. L’aide aux plus démunies doit être générale et sans frontière. J’ai aimé son message que pour aider les gens, il faut qu’ils en aident d’autres. C’est une démarche constructive et positive. On constate une motivation à toute épreuve qui aurait pu être mieux mise en avant, de façon plus dynamique, à l’image de l’homme.

Une lecture en demi-teinte car elle aurait être plus dans le récit d’un combat d’un homme que dans l’accumulation d’écrits.

2 réflexions sur “Abbé Pierre – La force des infiniment petits

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s