Agito Cosmos – Tome 1 – Aquaviva – Olivier Milhaud et Fabien Mense

Et si le monde était plus vaste et plus riche qu’on peut le croire ? Duncan Dimanche, Alfonsino, Spöring… vont le découvrir bien malgré eux. Savez-vous comment ?

Il existe trois univers qui sont bien distincts les uns des autres. Nous avons d’un côté des explorateurs marins avec Nihahsah, Pénélope, le boss Spöring… « C’est notre mission, non ? Collecter tout est susceptible d’enrichir le patrimoine culturel terrien ». Pénélope a été chercher très loin en profondeur pour récupérer un disque dur. Ce choix d’exploration a coûté la vie d’un marin. Trop dangereux. Est-ce que cela en valait la peine ? Ce n’est pas le moment d’en discuter. Elle sera consignée. Toutefois, elle pourra faire des tâches de manutention. D’ailleurs, elle a trouvé un traceur, un voight-krampf, caché. Cela veut dire qu’il y a un espion à bord du sous-marin. Ils ont le trajet jusqu’à Istanbul pour l’identifier. Le jeune Alfonsino se dirige aussi vers cette ville. Depuis qu’il est revenu vivant de sa pêche, on le regarde de travers au village. En plus, sans une étrange pierre, il ne peut rester vivant. Il lui faut un nouveau départ sans personne qui connaît son histoire. Un mythe veut que cela soit des dieux, des alphas qui ont créé cette métropole. Duncan a des difficultés à croire cette version de l’histoire. Pourtant, il devra surement changer d’avis dès qu’il commencera son enquête pour retrouver l’étrange homme vert qu’il a sauvé d’une expérimentation. Qui a été mené par la très méchant et cruel, Kolb. Seuls le pouvoir, l’argent et l’immortalité comptent pour lui et pour ça, il est prêt à tout.

Pour un premier tome, c’est assez chargé. Et comme beaucoup de premier tome d’une longue série, il faut présenter tous les personnages et le contexte. Nous avons trois univers que rien ne relie en apparence. Nous savons maintenant que pourtant quelque chose va les rassembler dans la ville d’Istanbul. La ville aurait une origine mystique, est-ce alors un point d’attrait pour des forces mystérieuses ? Nous ne pourrons le savoir qu’en lisant la suite. C’est malin. On peut se demander pourquoi avoir choisi le nom d’une ville réelle dans une fiction futuriste ? Chaque groupe a en commun un graphisme identique. Il y a une vraie unité dans le visuel qui permet de dire que l’on tend vers une unité globale. C’est un point positif. Et l’autre aspect intéressant est ce choix de bien distingué chaque univers avec des teintes différentes, un peu comme la série « Les experts ». Par contre, du côté scénario, on a assez peu de choses à se mettre sous la dent. Quand il y a trop de situations différentes à rassembler, on doit mettre de côté plus de contenu. On trouve un gentil qui a des airs de « Détective Conan » adulte et un méchant à l’aspect machiavélique à l’aspect très manga. Normal car on s’adresse à de jeunes lecteurs nés dans l’animé, le manga et un peu la bd. On a juste assez d’informations pour aller directement au cœur de l’action dans le tome 2. Un format assez courant surtout pour une prépublication dans Tcho !.

Un premier tome qui promet de l’action, du mystère, des combats, de la lutte du bien contre le mal dans une suite audacieuse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s