Good ending – Tome 1 – Kei Sasuga

Ce n’est pas facile quand on est amoureux et qu’on est très timide. Seiji préfère observer et ne rien tenter. Mais sa rencontre avec Kurokawa va tout changer.

Cela fait un moment que Seiji est tombé amoureux de Sho qui joue au tennis. Il n’ose pas l’approcher et de lui demande de sortir avec lui de peur d’avoir une réponse négative. Alors il l’observe de sa chambre avec des jumelles s’entraîner. Seulement, un jour une autre joueuse s’aperçoit qu’on les observe et le prend pour un vicieux. Le lendemain, Seiji croise la demoiselle est dans sa classe et elle sait ce qu’il fait. Aussitôt, il l’a prise à part pour discuter avec elle. Comme il est bien naïf, elle le provoque et arrive à lui tirer les vers du nez. Il est amoureux et ne veut pas faire le premier pas. Kurokawa va l’aider malgré lui à se rapprocher de l’élue de son cœur et apprendre à la connaître. Pour la peine, il va entrer au club de tennis et montrer qu’il possède deux mains gauches. Au moindre petit problème, il s’effondre et pleure comme un bébé. Sa nouvelle amie arrive à chaque fois à le remettre debout et lui donne des objectifs à tenir. Doucement il se rapproche de Sho mais arrivera t’il à lui proposer d’aller manger ensemble un we ?

L’amour adolescent est un très bon fonds de commerce pour le manga. Un garçon timide tombe amoureux. Et qu’est-ce qu’il s’imagine ? Une promenade en amoureux ? Un premier baiser plein d’émotions ? Non. Ils sont plus proches du proverbe : « A la saint Valentin, je lui tiens la main, vivement la sainte Marguerite qu’elle me tienne ma b… ».  Aussitôt, ils s’imaginent des scènes pornos avec la demoiselle en fille soumise. Seiji essaie de se retirer ces idées de la tête pour arriver à juste aligner des mots sans bégayer. Il progresser grâce à Kurokawa. Est-ce Kei Sasuga pose les bases d’un triangle amoureux ? L’adolescent arrive petit à petit à se rapprocher de l’élue de son cœur. Une chose qu’il n’aurait pas pu imaginer même dans ces rêves les plus pornos. L’intrigue est un peu plus complexe car ces potes le taquinent avec sa proximité avec Kurokawa. Bien trop belle pour être juste une amie. Qui dit belle fille dit forcément juste bonne à avoir un copain et coucher. Est-ce que cette mentalité à tellement changer aujourd’hui ? On aime bien être entouré de gens beaux comme une vitrine pour flatter l’égo. La beauté des femmes sert aussi de machines à fantasmes machistes. Comment les sites pornos gagneraient-ils autant d’argent sinon ? Le sexe est très présent même à travers une autre adolescente qui veut coucher avec Seiji, pourquoi ? La réponse dans le prochain épisode. Faut-il connaître la réponse à cette question ? A voir. Mon hésitation est due à mon absence de testicule. A ce qui paraît, c’est ça qui donne le pouvoir et la réflexion. Ce sont les hommes qui le disent… rien qu’eux.

Un manga autour de l’amour adolescent et les prémisses des émotions dont résultent beaucoup de pollution nocturne. Les vrais sentiments sont-ils possibles sans arrières pensées perverses ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s