Death Note – Tome 10 – Tsugumi Ohba et Takeshi Obata

Near et Mello savent maintenant qui se cache derrière l’identité de L. Toutefois, est-ce que le jeu est pour autant terminé ? Light va changer de terrain de jeu. Est-ce que cela va changer la donne ?

Le jeu du chat et de la souris se poursuit entre Near et Mello d’un côté et Light avec les agents policiers de l’autre. Tous deux connaissent l’identité de L mais se sont bien gardés de lui dire. Ils veulent gardes des atouts dans leur manche. Seulement Light n’est pas dupe. S’il a pu être Kira si longtemps sans se faire prendre, c’est qu’il malin le jeune homme. L’étau se resserre autour de lui d’autant plus que la moitié des membres de son équipe pensent qu’il peut être Kira. Il faut alors changer de stratégie. Retour au Japon avec une mise au placard de Misa qui a fait don de son cahier. Light a trouvé un jeune homme qui respire la justice comme il l’imagine. Il sera faire bon usage du cahier. Peut-être un peu trop. Il faut lui rappeler c’est qui le patron. Par la suite, tout rentrera dans l’ordre. N’est pas une façon de sous-estimer la ressource de ces adversaires ?

Nous voilà embarquer dans une histoire tumultueuse qui ne manque pas de rebondissements. Changement de décors, adieu Etats-Unis, bonjour le Japon. Là, Light a plus d’encrage culturelle et connaît mieux les interlocuteurs. Et puis, un occidental passera moins facilement inaperçu dans les rues. On pouvait se demander comment Tsugumi Ohba allait continuer la série et on constate qu’il a encore beaucoup de ressource. On se demandait comment allait-il pouvoir nous surprendre en craignant qu’il tire sur bout de ficelle comme « L’attaque des titans » et il sait comment faire. Les pages se tournent avec l’envie de connaître la façon dont l’ensemble des pions vont bouger sur le plateau de jeu. Trois génies s’affrontent mais à la fin, il ne pourra en rester qu’un ou aucun. Ce n’est plus une course avec la lutte du bien contre le mal, juste du plus intelligent. La notion du bien et mal est toute relative à chaque société et période. D’ailleurs, le scénariste l’illustre bien avec les adorateurs de Kira qui s’affichent en public. La justice arbitraire s’incarne dans Kira considéré comme un dieu. Cela mérite bien un débat philosophique sans pour autant avoir de réponse ferme et unique. En tout cas, cette série ne laisse pas indifférent et nous incite à nous poser des questions. Jusqu’où le duo créatif, Tsugumi Ohba et Takeshi Obata, va nous emmener ?

Le dénouement approche à grand pas, qui va en sortir gagnant N ou L ?

2 réflexions sur “Death Note – Tome 10 – Tsugumi Ohba et Takeshi Obata

    • j’ai regardé la série pour Black Butler et j’ai été déçu de l’adaptation. Alors j’évite de les voir pour éviter de modifier mon souvenir. Peut-être que je changerai d’avis quand j’aurais fini la série 🙂 Mais je ne peux pas avoir les tomes suivants car la média est fermée.
      La tienne est totalement fermée?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s