Ninn – Tome 4 – La cathédrale de Fer – Darlot et Pilet

Le métro est un lieu très mystérieux. Ninn doit encore veiller car l’eau déborde dans toutes les stations. Qui est derrière ce cataclysme?

Ninn n’a pas le temps de se reposer. Aidée de son fidèle compagnon, le tigre de papier, elle essaie de trouver une sortie de cette immersion. Mais très vite, ils rencontrent un problème. L’eau commence a rentré dans la navette et il faut trouver impérativement un endroit où il y a de l’air. Par chance, ils trouvent un espace où se faufiler. Ce n’est que le début d’une course à la survie car on en veut à leur vie. Qui peut-être derrière cette catastrophe? Ninn est la gardienne c’est son devoir de trouver la réponse à cela. Comment faire? Ceux qu’elle croyait disparu demeurent même tapi dans l’ombre et elles sont alliés à des êtres normalement pacifiste. Et il y a cette enfant et femme à la fois qui porte un médaillon la poursuit. Elle maîtrise l’eau qui inonde tout le métro parisien. Fulgance va venir à son aide, du moins, c’est ce qu’elle croyait. La voilà acculée face à ces ennemis et à ce projet de la cathédrale de Fer pour tuer les hommes. Peut-il y avoir encore un espoir pour se sauver et sauver les être humains?

Une nouvelle fois Darlot et Pilet ne mesurent pas leurs efforts pour proposer une aventure qui ne manque pas de rythme. Pas le temps de souffler, on se sent emporter par les mouvements d’eau qui nous rapproche des méchants et d’une terrible stratégie. Pendant la Seconde guerre mondiale, les nazis sur Paris avait un bien macabre projet qui a été abandonné. Il est de maintenant d’actualité. Une thématique très récurrente dans la littérature. Ces vilains de la vraie vie ont de quoi faire couler de l’encre même des années plus tard avec des idées les plus folles. Ces allemands voyaient loin mais quelque chose faisait toujours avorter leurs initiatives, vraiment pas de chance. Toutefois, pour apprécier la lecture de ce tome, il faut de préférence relire le précédent pour mieux s’immerger dans l’histoire. Surtout que nous rentrons directement dans l’action. Pas de répit pour les braves. La magie et la délicatesse des deux premiers tomes laissent doucement place à la tragédie, à la noirceur. Même si au final, de cela jaillit toujours de la lumière, il faut au préalable une bonne part d’obscurité. Suite à tout cela, où vont nous emmener le duo d’artiste?

Un tome toujours aussi fidèle dans l’esprit qui nous emmène au tréfonds de l’être humain. La lumière pourra t’elle lui apporter le réconfort?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s