Gisèle Alain – Tome 5 – Sui Kasai

Elle est adorable la petite Gisèle. Vendre des biens pour une pierre tombale ou se faire passer pour un garçon, elle remplit toute les missions qu’on lui confie. Est-ce suffisant à son bonheur ?

Gisèle n’en pouvait plus d’être sans nouvelle de son fameux Eric. Quand elle le retrouve, elle ne voit d’autres choix que de lui sauter dans les bras. Un grand moment d’émotions pour les deux amis qui ne s’étaient pas revu depuis un moment. Toutefois Eric tente de reprendre ses esprits. Il veut garder ces distances. Après tout, il a dû renoncer à son rêve d’être auteur et est devenu juste un prête nom. Rien de glamour à cela. Pourquoi laisserait-il tout tomber pour devenir un pauvre type vivant au crochet d’une gamine qui lui fait du chantage ? Qu’importe Gisèle ne va pas le laisser tomber pour autant. D’ailleurs, elle en a profité pour lire ces nouvelles et elle a adoré. Comme à son habitude, elle se bat pour les gens qu’elle aime. Une fois les choses dites et la promesse de rester en contact, elle repart le cœur léger.

De retour chez elle pas le temps de s’ennuyer ou de se lamenter. Elle doit retrouver Colette et la confronter à ces amoureuses, vendre des faux trésors pour payer une pierre tombale et se faire passer pour un garçon pour rendre jaloux un frère. Tout s’enchaine à grande vitesse et le temps s’envole. Maintenant Gisèle va bientôt devenir une femme du haut de ses 14 ans. Le début d’un changement ?

L’entrain du premier tome est devenu moins important au fur et à mesure. Notre Gisèle garde sa fraîcheur, sa gentillesse et son côté candide. Elle reste très ouverte d’esprit car elle ne juge pas négativement la relation lesbienne de son amie Colette, ni le fait qu’elle a plusieurs amoureuses. Après tout, qu’est-ce qu’elle connaît en amour ? Et elle n’a pas reçu d’éducation lui permettant de savoir comment se comporter en société et devenir une lady. Mais Sui Kasai continue à suivre son fil rouge avec la relation entre elle et Eric. Ils seraient amoureux. On a eu le droit à des scènes torrides où ils se sont toucher les doigts et les mains. Tellement chaud, qu’il y a eu un risque que cela soit interdit au moins de 16 ans. Heureusement qu’ils ont youporn pour leur mettre n’importe quoi en tête. Je m’égare. Ce touche touche, niveau école primaire a donné toute l’intensité qui nous promet dans quelques tomes un rapprochement concret et sincère. Un vrai amour entre une mineure et un adulte, un beau moment de pédophile. Oups. A l’époque et même encore maintenant, cela se fait, c’est légal même si l’homme ne l’a pas violé la fillette avant. Après tout quand c’est l’Amour qui décide… Les enquêtes restent brèves et efficaces. On n’a pas trop le temps de connaître les clients, s’attacher à eux. Alors faut-il continuer la série ? Je pense m’arrêter ici.

Un tome un peu moins dynamique que les précédents et qui ne fait plus beaucoup sourire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s