Agatha Raisin enquête – Tome 16 – Jamais deux sans trois – M. C. Beaton

Agatha Raison commence à en avoir marre de gérer les affaires des chats et des chiens égarés. Elle voudrait se mettre sous la dent quelque chose de croustillant et pas un divorce. Par chance, un meurtre va changer la donne.

Les chats qui fuient leurs maîtres, les adolescents qui veulent une autre vie…. Ca suffit et en plus ça ne nourrit pas. Tout le personnel de son agence de détective part et les enquêtes manquent pour l’équilibre financier. La femme du pasteur, Mrs Bloxby, lui conseille d’aller voir une de ces connaissances, Phil. Malgré son âge, c’est un homme malin et très bon photographe. Agatha déteste se sentir piégée et elle s’en rend doublement compte quand elle se rend chez le papi. Il va venir lui donner un coup de main à l’essai avec un salaire des plus ridicules. Grâce à lui, un gros client débarque dans son agence. M. Smedley lui demande d’enquêter sur son épouse qu’il pense infidèle. Agatha annonce une somme importante pour dissuader l’homme. Qu’importe, il paie rubis sur l’ongle. Les deux nouveaux compères mènent l’enquête et ne trouvent rien de concluant. Par chance, de nouveaux évènements arrivent et on va solliciter son aide. Après la disparition d’un chien et d’un chat résolue grâce à un nouvel enquêteur, ce n’est pas un, ni deux mais trois meurtres qu’il faut résoudre. Il lui faut une équipe et partir en quête de réponse. Tous les mystères trouveront-ils leurs réponses?

On pourrait croire que le roman policier va être parsemé de suspens, de tension, de pression… Mais non car dès la couverture, l’identité d’une coupable va vous être dévoilé : « Méfiez-vous des femmes parfaites… » puis le titre « Jamais deux sans trois ». En même temps, on ne lit pas une aventure d’Agatha Raisin pour être emporté dans les tourments et la noirceur. Il y a ce qu’il faut largement dans la littérature de genre. On tourne les pages de ce genre de roman pour se balader dans la campagne anglaise avec son lot de voisin curieux, de choses bizarres et des rencontres improbables. Sans oublier le côté histoire d’amour entre cinquantenaires avec infidélité, mensonges et jalousie. Et bien entendu des amis en or qui sont toujours là dans toutes les situations et surtout remonter le moral. Bientôt elle va en avoir besoin car c’est le moment de dire bonjour arthrite. Les méchants seront punis. Et Agatha and friends vont aider à coup de bluff et de recherches trouver des indices. Une lecture reposante et distrayante qui ne vous fera jamais un noeud au cerveau. Bien au contraire, cela vous distraira juste ce qu’il faut avant votre prochain livre.

Un roman sympathique qui vous changera les idées.

L’avis de Belette : « Bref une enquête bien menée… Du Agatha comme je l’aime ! »

 

 

2 réflexions sur “Agatha Raisin enquête – Tome 16 – Jamais deux sans trois – M. C. Beaton

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s