Je t’aime – Susie Morgenstern

Il n’y a pas d’âge pour parler d’amour. Et ce n’est pas Mina à l’école primaire qui vous dira le contraire. Elle veut un amoureux mais hésite sur lequel choisir.

Certes aimer et avoir un amoureux n’a pas le même sens selon les différentes étapes de nos vies. Susie Morgenstern, célèbre auteur jeunesse, a décidé de faire un petit livre pour parler de l’affection que peuvent avoir les enfants pour leur compagnon de classe. Elle décide d’emmener le lecteur à l’école primaire. Une période où avoir un amoureux se résume à se tenir la main, s’embrasser sur la joue et éventuellement se faire des cadeaux. Ils en changent régulièrement et peuvent même en avoir plusieurs en même temps. A cet âge cela ne chagrine presque aucun parent bienpensant. Ils comprendront au collège l’autre sens d’avoir un copain ou une copine avec la pression sociale qui va avec. Mais avant, restons dans l’innocence des premiers émois. Allons voir Mina qui voudrait un amoureux cependant hésite entre différents garçons de la classe.

C’est difficile de choisir entre le gros, le moche, le violent, celui ne sait pas bien lire, celui qui se cure le nez tout le temps… Par chance, un petit nouveau arrive, Raphaël et il est beau et intelligent. En plus, il est assis à côté d’elle. C’est un signe par conséquent cela sera lui qui sera son amoureux. Au début, elle est un peu hésitante. Puis elle se lance et réalise une carte en forme de cœur qu’elle cache dans son casier. Répondra t’il favorablement à son message ? Elle s’impatiente d’être le lendemain pour avoir la réponse. Mais il ne se passe rien. Ne pouvant contenir son impatience, elle l’interroge. Il confirme la bonne réception de la carte mais n’est pas intéressé. Un coup dur au moral un court laps de temps. Pas grave, elle en trouvera un autre.

L’histoire est très courte et très adapté aux jeunes lecteurs, un peu faignant. Par conséquent, la mise en page est extrêmement sobre. Juste le texte brut, en énorme police dans une police basique rien de plus. Aucune illustration n’est présente pour rendre la lecteur plus chaleureuse. Un choix un peu surprenant de la part des éditions Thierry Magnier qui ont de magnifique ouvrages illustrés. Après ce choix éditorial peut se comprendre car le prix est juste de 3.90€. Serait-ce possible d’avoir ce prix avec de jolies illustrations même en noir et blanc ? J’en doute. A l’inverse, on peut se demander si l’enfant aura envie de se plonger dans l’histoire si rien ne lui attire l’œil. A part, bien entendu ceux qui aiment lire pour le plaisir. Le récit est gentil et mignon, sans d’avoir de mémorable.

Un petit ouvrage avec une jolie couverture qui ne rend pas vraiment aux magnifiques romans de Susie Morgenstern.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s