Lady Astronaute – Mary Robinette Kowal

L’espace appelle aux rêves et aux espoirs les plus fous. Pourra t’on un jour aller habiter sur Mars ? Mary Robinette Kowal va vous répondre en faisant un bon dans le temps.

Mary Robinette Kowal a su faire sa place dans le monde de la science-fiction. Son roman « Vers le étoiles » a réussi l’exploit de gagner : les prix Hugo, Nebula, Locus et Sidewise. Un fait assez rare qui l’est d’autant plus pour une autrice. Il faut qu’elle a une passion pour les voyages spatiaux et la vie sur une autre planète. Pour faire son travail au public français, qui ne lit pas l’anglais, les éditions Folio SF édite un recueil de 5 nouvelles sous le titre accrocheur « Lady Astronaute ». La nouvelle « La Lady Astronaute de Mars » a aussi reçu le prix Hugo en 2014 de la meilleure nouvelle longue. On ne s’étonne pas de cela car dès les premiers mots nous sommes embarqués à la rencontre d’un couple qui a changé la face de Mars. Un couple composé d’une astronaute et d’un programmeur qui ont permis la vie sur la planète rouge. D’ailleurs, Elma malgré son âge, espère toujours repartir en mission dans l’espace. Et quand l’opportunité s’offre à elle, elle hésite à refuser. Son amour, Nathaniel, va bientôt mourir, elle aimerait être à ces côtés jusqu’au bout. Toutefois voir l’homme que l’on aime devenir impotent, est-ce l’image qu’elle veut garder de lui ?  Une histoire touchante, vraisemblable et pleine d’humanité. Les pages se tournent en créant un lien d’attachement à ce couple, si plein d’amour sincère qui a survécu aux affres du temps, sur fond de catastrophe écologique.

« J’ai les étoiles.
J’ai mes souvenirs.
J’ai le dernier programme de Nathaniel. Quand il sera chargé, puis exécuté, j’en ferai un aigle et je laisserai mon mari s’envoler. »

Mais cette quête de l’espace se retrouver dans les autres nouvelles avec des angles d’approches différents. Ne faut-il pas qu’une météorite s’effondre sur une grande ville américaine pour redonner du sens à la générosité et la coopération internationale. Heureusement que l’on peut compter sur des programmeurs de génie pour cela. L’auteure fait souvent référence à des cartes perforées. C’est une vision un peu rétro-visionnaire, avant le développement du numérique. Et cela permet de construire de véritable récit autour d’humains et de programmes qui peuvent tout changer. Ils peuvent aussi bien détruire une zone de la planète Terre tout comme proposer un magnifique feu d’artifice sur le sol de Mars.

Elles permettent aussi combinées à l’évolution de la technologie comme aller en-deçà de la vitesse de la lumière. Un voyage vers une nouvelle planète devient possible. Une équipe peut aller explorer des cavités en tout discrétion. Seulement voilà, sur place, la surprise est de taille car il y a déjà des habitants. Qui peuvent-ils être ? Les réponses, les astronautes qui ont risqués leur vie, ils ne les auront pas. Même si nous aurons des éléments de compréhension sur la mission secrète. Mary Robinette Kowal ne perd pas le nord et la nature de l’Homme ne change pas même dans l’espace. Profit, mensonge et communication restent les maîtres mots. Il n’y pas de raison que l’être humain change selon le contexte. L’auteure invente ses personnages si réels qui ressemblent à nous, ceux qui nous entoure avec un questionnement sur le sens de la vie, l’amour, l’amitié… Cela contribue à donner une vraie authenticité à ces nouvelles.

Mary Robinette Kowal nous propose des histoires audacieuses, pleines d’espoir et touchantes. Prenez un billet pour un voyage vers Mars.

2 réflexions sur “Lady Astronaute – Mary Robinette Kowal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s