Le sentier des reines – Anthony Pastor

Après la guerre, il faut que toute une population se réadapte. Et c’est d’autant plus difficile quand tous les hommes d’une famille sont morts. Blanca et Pauline vont devoir improviser un nouveau départ.

Dans le rude climat de la Savoie, deux femmes doivent prendre une décision depuis la mort de leurs hommes. C’est mal vue d’être des femmes seules car on considère qu’elles sont inaptes à se débrouiller. Mais Pauline et Blanca refusent de se soumettre à d’autres. Elles prennent sous leur aile, Florentin, 11 ans, orphelin. Ensemble, ils vont monter ces montagnes froides, pleine de neige. Chaque étape de leur voyage montre la rudesse de la nature. Et surtout la suspicion des gens à voir des femmes faire de la vente. Elles sont accueillis sommairement dans des granges où on leur offre souvent un peu de soupe. Ce n’est que le début d’un pénible chemin. Plus cela va aller et plus ça va empirer. Surtout qu’un homme étrange les poursuit et leur réclame une montre de valeur. On lui aurait promis. Pour la récupérer, il est prêt à tout, même à les tuer. Quel avenir possible pour un soldat revenu de la guerre, traumatisé et alcoolique, des femmes seules et un garçon sans famille?

La médiathèque a recommandé cette bd. Alors sans même regardé le résumé et le graphisme, j’ai réservé l’ouvrage. Mais qu’elle ne fut pas ma déception quand j’ai ouvert la bd. Une ambiance colorée sombre, des traits noirs surtout pour les visages très marqués, créé tout de suite un malaise. Et cela correspond vraiment Anthony Pastor voulait donner. Car nous sommes dans la Savoie, une zone reculée, très rude avec des gens à l’esprit étriqué, cruel et assez malveillant entre eux. La guerre n’a pas aidé à rendre les gens bienveillant. Et on rajoute dessus la condition de la femme qui doit être soumise et se taire. Vous l’aurez compris, rien de réjouissant là-dedans. Une façon de mettre exergue une société injuste et intolérante. Les pages se tournent avec une certaine tristesse qui ne nous quitte jamais. Nul part un filet d’espoir n’apparaît. Rien de bon ne pourra jamais arrivé, c’est ainsi et pas autrement. Alors si vous avez le moral dans les talons ou que vous venez de la Savoie, vous trouverez ici une histoire bien sombre et malheureuse.

Un récit déprimant montrant une société après-guerre dure et pénible. Vous en ressortirez bien maussade.

 

Une réflexion sur “Le sentier des reines – Anthony Pastor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s