Celle que je suis – Tome 2 – Bingo Morihashi et Suwaru Koko

Existe t’il un endroit où Namase se sentira bien? Si oui, arrivera t’il à dépasser sa peur? Jusqu’où cela peut le mener?

Tigre lui avait parlé d’un lieu où il y a des gens comme lui. Des hommes qui se sentent femme et qui s’habillent en femme. Cette nouvelle lui a fait beaucoup plaisir. Mais allez dans cet endroit tout seul, ce n’est pas possible. Heureusement que Tigre ne lui laisse pas le choix de l’accompagner. Il rencontre la patronne qui n’est d’autre qu’un homme travesti. Une surprise de taille qui ne va pas s’arrêter là non plus. Puis une fois habillé en femme et maquillé, il se sent mieux. Les deux nouveaux amis échangent sur leur condition. Et sur l’impossibilité de faire une opération et de pouvoir être toléré dans la société. La liberté va se résumer à l’espace du bar et chez soi. Toutefois, cela lui a permis d’ouvrir son coeur à son ami, Masaki. Il s’en doutait bien et cela ne l’a jamais perturbé. Lui mène une vie assez singulière. Il quitte la fac, couche avec des femmes qu’il jette après et écrit des scénarios. Ils se retrouvent à l’occasion dans le temps autour d’un verre.

Cette suite et fin se faisait attendre. Je m’attendais à Yûji trouve les informations afin qu’il puisse s’épanouir aussi bien comme travesti que comme gay. Mais au final, il ne pourra être lui même que cacher dans un bar confidentiel aux boissons très cher ou chez lui. Je trouve cela bien dommage que les possibilités ne se limitent qu’à ça. Même si on peut dire que chacun se met des barrières qui l’empêche d’être soi. Le message n’est pas très réjouissant. Le deuxième tome est plus épais et je m’attendais à beaucoup de rebondissements liés à l’ensemble des personnages. Au final, on ne trouve rien de cela. Les choses vont assez vite et le côté psychologique est mis de côté. Il aurait été possible de raconter tellement de choses avec des sujets si sensible et d’actualité. Une suite assez décevante sur laquelle je ne veux pas m’étaler.

Une série qui malgré un choix d’histoire fort passe à côté. C’est dommage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s