Ab absurdo – Tome 4 – L’amour au temps du Corona – Marc Dubuisson

Vous trouvez que le monde n’est pas rose et que vous ne descendez pas sur le toboggan des Bisounours ? Cela tombe bien car Marc Dubuisson non plus. Alors que diriez-vous de rire du cynisme de la nôtre société ?

Si vous aviez un doute sur ce que vous allez lire, revérifier le titre de la bd : Ab absurdo. Vous voilà prévenu de ce que vous allez trouver dans ce quatrième opus de Marc Dubuisson. Au premier coup d’œil, vous voyez qu’il va directe à l’essentiel. Une page, quatre cases, des personnages avec un rond pour faire une tête et un aplat d’une couleur. Simple et efficace, il n’en faut pas plus pour aller directement au message. Pourquoi tergiverser, mettre pleins de décor ou de détails ? Tout est dans l’impertinence du texte. D’ailleurs, il s’autorise tout qu’importe si ça plaît au non.

De quoi ça parle alors, vous vous demandez ? Vous trouverez toujours un sujet qui vous touchera. Ainsi on parle du pouvoir hiérarchique dont abuse certains supérieurs, des Balkany et leur égocentrisme, de la futilité de quelques pratiques du numérique, des techniques de préparation de l’enfant pour qu’il trouve sa place adulte, de souci d’orientation politique qui nécessite de consulter un spécialiste, de la violence scolaire, des addicts à Game of Thrones, de l’hypocrisie des promesses politique, de la cruauté envers les animaux, des méthodes pour devenir un super-héros, des façons de devenir plus écolos, des façons pédagogiques d’expliquer la reproduction aux plus jeunes, du non professionnalisme de journalistes qui dénoncent les actes illégaux, du fait qu’il faut faire attention à ne pas se tromper entre poulet et bébé quand on met le four en marche….

Et toute ressemblance avec des situations ne seront bien entendus pas fortuites, en général. Vous l’aurez compris, si avez besoin de rire de l’absurdité du monde Ab absurdo saura vous dérider les zygomatiques. Et comme l’annonce le titre de l’album, il faut bien rire dans un monde de brute. A non, ce n’est pas ça. Il faut bien rire dans un monde de Corona. C’est plus d’actualité pour le moment. Vous aurez 208 pages pour remettre un petit grain de folie et d’incohérence dans votre quotidien, un poil masqué.

Refusez la morosité ambiante ! Venez rire simplement, efficacement et sans retenu d’un monde qui ne manque pas de contradiction. Lisez Ab absurdo.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s