We are always – Tome 1 – Ayu Fujima

Le quotidien au lycée était tranquille pour Nori, Kyo et Saeka. Du moins jusqu’au retour d’Haruna car à partir de là tout va changer. Pour le pire ou pour le meilleur ?

Nori, Kyo et Saeka se connaissent depuis leur plus jeune âge. D’ailleurs, Nori avait avoué ces sentiments à Kyo. Le beau gosse du lycée n’avait pas donné suite en la présentant à une autre fille comme une amie. Le message est passé et depuis ils sont restés en bon terme. Kyo de son côté enchaîne les filles car son charme opère. Saeka continue d’aimer en secret son professeur de calligraphie. Bientôt, elle aura 16 ans et pourra le retrouver. Une dizaine d’année après son départ, Haruna revient dans la ville de son enfance. Il retrouve la petite équipe qui a bien changé, tout comme lui. Nori lui donne le plus chaleureux des accueils. Un sourire qui touche le cœur d’Haruna qui va tout faire pour qu’elle devienne sa petite amie. Un choix qui n’est pas du goût de Kyo. Nori est à lui et à personne d’autre. Ce n’est pas forcément une question de sentiment plutôt de possession. Se laissera t’il faire ?

Amour, gloire et beauté version lycée. Nori aime Kyo qui aime toutes les belles filles. Haruna veut Nori ce qui ne plaît pas à Kyo. Saeka aime un homme adulte. Scandale pédophile en vue ? N’oublions pas que nous sommes dans un shôjo pour adolescentes. Rien de plus normal qu’une mineure tombe amoureuse d’un homme âgé, mature et confiant. Se sont des choses qui arrivent dans le monde réel. Après, rien n’oblige les choses à aller plus loin. Et il faut voir cela du point de vue du personnage. Donc tout évoluera gentiment, tranquillement avec des tensions amoureuses qui se concluront par un happy end. L’histoire reste assez classique avec des personnages standards pour le genre. Comme tout bons adolescents, ils vont devoir faire face à l’intensité de leurs sentiments avec le lot de contradictions et de confusion. Surement que le jeune lecteur pourra se reconnaître à travers ces jeunes héros. Ayu Fujima n’apporte pas un vent de fraîcheur pour nous titiller à poursuivre la série. Je crois que j’ai passé l’âge de ce badinage simpliste.

Un manga idéal pour les jeunes lecteurs qui découvrent les affres des sentiments.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s