Gisèle Alain – Tome 4 – Sui Kasai

Malgré son jeune âge, Gisèle Alain ne refuse d’aider personne. Après tout, elle est femme à tout faire et va partout où ces services sont requis. Mais face à la ténacité d’une mère, pourra t’elle rendre les enfants heureux ?

Gisèle est un peu mélancolique depuis le départ de son ami Eric. Elle décide de lui écrire pour prendre de ces nouvelles. L’impatience est au rendez-vous car une réponse se fait attendre. Qu’importe, des gens font appels à ces services et comme femme à tout faire, elle va où l’on a besoin d’elle. Cette fois-ci, elle va dans un cirque itinérant avec son collègue. Lui s’occupe des travaux de manutention demandant de la force et elle s’occupe des enfants de la patronne. Trois enfants pleins d’énergie et surtout avec des envies très spécifiques : faire du cirque. Toutefois, leur mère refuse qu’ils deviennent des forains. Pour eux, elle veut une vie plus normale et aucune discussion n’est possible. Mais face à la tristesse de la plus grande, Gisèle ne peut rester insensible. Elle va tout mettre en œuvre pour que son rêve se réalise et elle saura trouver les personnes pour la soutenir dans démarche. De son côté, Eric ne vit pas le rêve qu’il souhaitait. Il est juste prête plume pour le célèbre auteur Samuel Huret. Une situation qui ne l’enchante pas surtout qu’elle l’éloigne de Gisèle. Comment pourrait-il lui faire face au vue de sa situation ? Il préfère ne pas répondre à ces courriers et ne pas lui ouvrir la porte de chez lui. Son œuvre personnel pourra peut-être faire la différence. En attendant il ne refuse de la voir.

Un tome à l’ambiance un peu plus travaillée. Les émotions sont plus nuancées pour chacun des personnages. Gisèle se sent un peu seule depuis le départ d’Eric. Eric se sent mal par rapport à son travail et Gisèle lui manque. Les enfants de la patronne du cirque voudraient échanger avec leur mère sur leur avenir mais n’arrivent pas à se faire entendre. Enfant des gens qui ressemblent plus à ceux de la réalité. Une vraisemblance qui apporte un plus non négligeable que l’on ne retrouvait pas vraiment dans les tomes précédents. Toutefois une relation amoureuse entre une fillette de 13 ans et un adulte ma semble toujours assez dérangeant. Même si à l’époque cela devait être normal car prête à faire des enfants. Presque tout le tome est consacré au cirque avec en filigrane la relation entre Gisèle et Eric. Aucun doute que ce fil rouge va se poursuivre dans la suite. Même si on sait que cela va se conclure par un happy end cela donne envie de savoir comment cela en arriver là. La demoiselle confirmer qu’elle mènera toujours ces missions en suivant son cœur même si ce n’est pas ce qu’exige le client. Voilà un nouvel engagement féministe de Sui Kasai qui veut démontrer qu’une femme peut presque tout faire aussi bien qu’un homme. Pourquoi ne pas laisser croire que cela était possible surtout pour une si jeune fille, innocente. N’oublions pas que cela reste une fiction pour adolescente.

Gisèle prend de plus en plus d’assurance dans les missions confiées. Saura t’elle faire face à l’amour quand il se montrera de nouveau ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s