Le sexe à la une : 60 dessins à la une

La sexualité est-elle vraiment un sujet tabou? Elle est partout présente de la publicité pour du savon en passant par les voitures sans oublier le cinéma, la mode… Ne peut-on pas en faire des dessins pour en montrer les limites et les dérives?

Plantu a créé la fondation Cartooning for Peace afin de permettre aux dessinateurs, caricaturistes de pouvoir faire leur travail en toute liberté et en étant rémunéré. Comme action concrète, en partenariat avec Gallimard, est publié des recueils thématiques où aucun sujet n’est tabou. D’ailleurs, un tome se nomme « Le sexe à la une » avec une préface de Maryse Wolinski, l’épouse de l’ancien dessinateur très porté sur les femmes et le sexe. Une personnalité qui connaît l’impact d’un dessin et de la détermination d’un homme. Elle témoignera tout au long de l’ouvrage à travers de nombreuses thématiques : totem et tabou, sexe et religions, sexe et politique, éros et thanatos, l’affaire Weinstein et après?, sida et contraception, LGBTIQ+, pratiques sexuelles et le sexe n’a pas d’âge.

Une soixantaine de dessins par des dessinateurs du monde entier se sont emparés de sujets autour du sexe. Viols, pédophilie par des religieux, esclavage sexuel, maladie transmissible… les angles de traitement ne manquent pas et l’actualité aide toujours. Les artistes du monde entier prennent leur plume et dénoncent chacun à leur manière les abus avec humour et absurdité. Tout ne nous pousse pas à rire mais plutôt à sourire. Je m’attendais à trouver des choses plus percutantes qui m’inciterait à me poser des questions, à faire réfléchir. Les pages se tournent doucement sans grand entrain. Je m’attendais à plus d’impertinence, d’irrévérence, de provocation… Comment ce genre de dessins peuvent-ils déranger? Il faut dire que la sexualité est moins tumultueux que la religion. On trouve cela plus acceptable le viol que faire un dessin d’un religieux. Le monde rebascule dans un certain obscurantisme et misogynie ordinaire. Bref, cela est un autre sujet. Peut-être que sur un sujet plus sensible, les dessins sont d’un autre ordre. Peut-être qu’il faut aller lire ceux là pour ce faire une idée plus concrète de la collection.

Un livre intéressant car il montre différent point de vue mais qui manque pourtant de mordant.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s