Les bons gros bâtards de la littérature – Aurélien Fernandez et Popésie

Vous pensez que les grands noms de la littérature étaient des gens respectueux? Et si au final c’était juste des gros bâtards dont on a volontairement oublié les égarements?  Que diriez-vous d’en savoir plus?

Victor Hugo, Georges Sand, Flaubert, Voltaire, Baudelaire…ont l’air parfois des enfants de coeur ayant du génie. Mais au final, derrière leur plume se cache des gens assez peu consensuels. On pourrait les surnommés les gros bâtard d’où le titre de la bd d’ailleurs. Avant d’aller plus loin, il faut définir le terme pour mieux apprécier la suite. Voici ce que l’on nous donne : « Dans son acceptation moderne, se dit d’une personne commettant un acte malhonnête, indigne, grossier, inattendu ou franchement pas cool ». Maintenant, on est prêt à apprécier la vérité vraie ou presque vraie avec des propos rapportés.

Quoi Michel Houellebecq, Stendhal ou Voltaire on fait du plagiat? Et en plus, ils ont renié l’avoir fait en disant faire un choix artistique. Mais d’autres, n’hésiteront pas à utiliser des nègres et n’auront jamais aucun scrupule à signer de leur nom. Sont-ils des gens sans scrupule? C’est à vous de juger. Pour certains, l’inspiration se trouve au fond d’un verre et/ou d’autres avec des drogues assez variés. Rimbaud avait dans son régime un mélange d’opium et d’absinthe, Freud la cocaïne, Guy de Maupassant l’éther, Bukowski l’alcool…. Ce qui n’est pas incompatible avec une vie de débauche avec des prostitués, des amantes et des amants. On ne compte plus les relations homosexuels masculines et surtout les détracteurs, qui ne sont pas toujours au sein des biens pensants.

Les hobbies ne manquent pas ainsi celle autour des armes. Choderlos de Laclos a participé à la fabrication de l’obus, Arthur Rimbaud a été trafiquant d’armes en Afrique, Beaumarchais a vendu des fusils aux Etats-Unis, Verlaine avait une canne-épée. Un poète maudit qui n’hésita pas à tromper sa femme, la battre et subir les coups et les insultes de Rimbaud. Les femmes sont-elles juste des vides couilles, des épouses et des amantes? Non, elles essaient de faire entendre leur voix dans un monde machiste. Aurélien Fernandez et Popésie nous le prouve avec des citations misogynes avec deux sessions. « La femme ne sait pas séparer l’âme du corps. Elle est simpliste, comme les animaux », signée Baudelaire. Est-ce que cela a vraiment changé à notre époque?

Extrait de la bande-dessinée « Les Bons Gros Bâtards de la littérature » de Popésie et Aurélien Ferandez (éditions Lapin) — Editions Lapin.
Extrait de la bande-dessinée « Les Bons Gros Bâtards de la littérature » de Popésie et Aurélien Ferandez (éditions Lapin) — Editions Lapin. – Editions Lapin

Vous l’aurez compris, cette bd est un anti-manuel des auteurs de littérature. Vous saurez tout sur ces hommes qui osent tout, la débauche, la vulgarité, les maladies vénériennes, l’anti-sémitisme, l’inceste, l’homophobie, le meurtre… Peut-être pas tout car il faudrait bien d’autres tomes pour cela. Mais assez pour laissez de côté ce que vous avez appris à l’école sur ces auteurs si gentils et proprets sur eux. On prend plaisir à rencontrer François Villon, Alfred Jarry, Tolstoï, Ernest Hemingway, Voltaire, Bukowski, Mallarmé, Hugo, les frères Goncourt… et découvrir leur vraie personnalité. Aurélien Fernandez et Popésie trouvent toujours le juste équilibre entre véracité et humour avec une mise en page simple, claire et efficace. Les pages se tournent avec curiosité et envie. Surtout que l’on apprend toujours des choses tel Jean-Baptiste Botul, un personnage inventé par Frédérique Pagès et ces amis. Tous les ans, ils remettent un prix à des auteurs qui le cite comme s’il était une personne vraie. On félicite Bernard-Henry Lévy pour son livre sérieux « De la guerre en philosophie! » qui reçu le prix en 2010. Pourquoi résister à cette aventure livresque qui saura vous séduire surtout si vous aimez lire?

Une bd audacieuse et singulière qui ne pourra que vous plaire. Que diriez-vous de rencontrer vos auteurs préférés?

6 réflexions sur “Les bons gros bâtards de la littérature – Aurélien Fernandez et Popésie

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 275 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Ma PAL d’août | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s